Présidentielle : Qui est Messan Agbéyomé Kodjo (PORTRAIT)

0
1194

Né en octobre 1954 à Tokpli (préfecture de Yoto), Messan Agbéyomé Kodjo est l’une des grandes figures de la classe politique togolaise.

Nanti d’un Doctorat en Sciences de gestion obtenu en France (Université de Poitiers), l’homme a une carte de visite bien riche, pour avoir occupé plusieurs postes ministériels et de plus hautes fonctions : ministre de la jeunesse, des sports et de la culture (1988-1991), ministre de l’intérieur et de la sécurité (1992-1993), président de l’Assemblée nationale (1999-2000) et Premier ministre (août 2000 – juin 2002). Il a également dirigé le Port autonome Lomé.

En juin 2002, il sera limogé par le général Gnassingbé Eyadéma. L’homme prendra la fuite pour aller vivre en France, après avoir publié un document très violent contre le général Eyadéma et sa famille.

Agbéyomé rentrera au pays le 8 avril 2005, après trois ans d’exil en France. Mais il est arrêté le même jour et transféré à la prison civile de Kara (localité située à environ 420 km au nord de Lomé) où il passera environ deux mois, avant d’être remis en liberté. Il était accusé d’avoir détourné d’une bagatelle de 10 milliards de F.CFA du Port de Lomé.

Fortement « mordu », le fils de Yoto a rapidement viré dans l’opposition. Messan Agbéyomé Kodjo va créer le parti politique ALLIANCE avec son compagnon Dahuku Péré, ancien président de l’Assemblée nationale, viré à l’époque du parti au pouvoir.

Mais le « mariage » n’a été que d’une courte durée, suite des malentendus entre les deux hommes.

M.Kodjo va créer l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS), son propre parti politique en août 2008. Cette formation politique deviendra en octobre 2018, le Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD).

Candidat à la présidentielle de 2010, Messan Agbéyomé Kodjo n’a recueilli que 0,90% des voix.

Candidat désigné pour l’opposition par Mgr Philippe Fanoko Kpodzro (Archevêque émérite de Lomé) à la présidentielle du 22 février, l’homme politique se considère aujourd’hui comme la seule « force crédible », capable de créer l’alternance au Togo.

« Parmi les autres candidats de l’opposition, je suis le seul qui connaît mieux le système en place. L’alternance aura bien et bien lieu cette année », a déclaré à l’Agence Savoir News M.Kodjo.

Mgr Kpodzro — également en campagne électorale — appelle les togolais à « voter les yeux fermés » pour son candidat. FIN

source : savoir news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

7 + 1 =