Présidentielles 2020 : La CEDEAO à l’écoute de la C14 et de la CENI

2
1572

En mission d’évaluation préélectorale au Togo, une délégation de la Commission Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), conduite par le Commissaire chargé des Affaires politiques, de la paix et de la sécurité, le Général béninois Francis Béhanzin, a échangé mardi 10 décembre avec la Coalition de l’opposition (C14), a appris l’Agence de presse AfreePress.

Les échanges ont essentiellement porté sur les préparatifs de l’élection présidentielle de 2020, rapporte la coalition dans un communiqué.

Occasion pour Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson et ses collègues de soumettre leurs exigences à la délégation en vue de l’organisation d’un scrutin transparent et accepté par tous.

« La C14, tout en réitérant son engagement pour une alternance pacifique par les urnes, a insisté sur les exigences des populations togolaises en vue de l’organisation d’une élection présidentielle libre, équitable et apaisée », informe un communiqué rendu public mercredi 11 décembre 2019 par le regroupement.

La C14 exige entre autres : « la refonte complète du fichier électoral et l’audit de l’ensemble du processus électoral par une institution internationale » ; « la recomposition de la Cour constitutionnelle conformément aux recommandations de la feuille de route de la CEDEAO » ; « le réaménagement de la CENI et de ses démembrements en vue d’une représentation des acteurs du paysage politique national ».

Elle demande également « un renforcement du système de sécurisation et d’authentification des bulletins de vote ». S’agissant de la candidature de l’actuel Président togolais à l’élection présidentielle de 2020, la C14 a encore une fois, réitéré sa désapprobation et invité la CEDEAO à œuvrer dans le sens de l’en dissuader.

« La C14 a invité la délégation de la CEDEAO à faire preuve d’impartialité, à être à l’écoute de l’immense majorité des Togolais et à prendre conscience du discrédit qui frappe l’Institution sous régionale suite à son incapacité à régler correctement les crises dans la région en général… », écrit Adjamagbo-Johnson.

Outre la C14, la mission de la CEDEAO a également rencontré dans la même journée du mardi, les membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), l’institution chargée d’organiser et de superviser l’élection présidentielle de 2020.

Dans les bureaux de la CENI, la délégation a été informée de l’évolution du processus électoral notamment, la révision des listes électorales, l’affichage de ces listes ainsi que la gestion du contentieux.

Les responsables de la CENI ont également présenté à la mission, « le mécanisme de remontée des résultats des bureaux de vote vers la CENI, la méthode de proclamation des résultats que la CENI entend adopter, la question du vote par anticipation des corps habillés et la présence des observateurs des partis politiques non représentés à la CENI, dans les bureaux de vote ».

La CEDEAO a réitéré son engagement à appuyer la CENI dans la mesure du possible pour une organisation réussite de l’élection présidentielle dont le premier tour est prévu pour le 22 février 2020.

Raphaël A.

source : afreepress

2 Commentaires

  1. Cette cedao se moque des togolais pour leur imposer un minable fils d’eyadema comme président. Avant de venir parler des préparatifs des élections à venir vous-même demi messieurs de la cedeao avec les mêmes personnes de la dite farfelue commission de la cedao Behazin et consorts… du Ghana aviez deja mis sur pied une FEUILLE DE ROUTE qui a amené le pays à une élection législative rocambolesque et historiquement catastrophique pour le pays; de votre feuille de route de l’époque seule a été prise en compte la date de la tenue de l’élection législative d’ailleurs imposée; maintenant où est le RELIQUAT de cette feuille de route????????
    Où est le RELIQUAT de votre propre feuille de route ????????????
    Vous vous moquer des togolais pour juste chercher à soigner l’image de votre roitelet, fils batard d’eyadema.

  2. Vous ne connaissez même pas la honte, tous méchants-hypocrites laches sans aucune dignité ni foi ni respect pour les peuples. Votre rencontre d’aujourd’hui si vous étiez vraiment des hommes avec un peu de sens d’humanisme, votre rencontre devrait être avec le gouvernement togolais pour lui poser la question où en etes vous avec la suite de notre feuille de route??????? Mais helas rien que des poltrons demi-messieurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 2 = 3