Accueil ECONOMIE Prévention et lutte contre la corruption et infractions assimilées : Des agents...

Prévention et lutte contre la corruption et infractions assimilées : Des agents de la préfecture du Golfe sensibilisés par HAPLUCIA

- Advertisement -

Mardi 3 septembre dernier, un atelier de sensibilisation sur la prévention et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées a rassemblé les agents de la préfecture du Golfe. Ceci, dans le cadre d’une campagne lancée dans le pays. Après la Commune de Lomé et la préfecture d’Agoè-Nyivé, c’est au tour du Golfe d’être entretenu sur le thème : « Participation citoyenne à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées ».

D’aprèsWiyaoEssohana, président de la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA), la campagne vise un double objectif : la conscientisation et la mobilisation des citoyens contre le fléau de la corruption, et l’inauguration d’une ère de tolérance zéro à la corruption. M. Wiyao a révélé l’ampleur des dégâts causés par le phénomène de la corruption en citant Ban Ki-Moon, ancien Secrétaire général de l’ONU pour qui « le coût de la corruption ne se mesure pas dans les milliards de dollars gaspillés ou ressources gouvernementales volées, mais aussi de façon poignante, en l’absence des hôpitaux, des écoles, de l’eau propre, des routes et des ponts qui auraient pu être construits avec cet argent et auraient certainement changé les fortunes des familles et des communautés ». Il a rappelé les moyens de lutte contre ce fléau par les instruments juridiques internationaux : la prévention, la répression et les organes chargés d’animer la croisade contre ce « cancer des économies nationales ».

KomlanAgbotse, préfet du Golfe, estime que « les conséquences désastreuses de la corruption ne sont plus à démontrer. Elle met en péril la paix et la sécurité des nations et écorne leur image. Pour les pays en développement, la corruption constitue un frein au développement socioéconomique et un obstacle à la démocratie et à la cohésion sociale ». Le préfet est allé plus loin, reconnaissant que ce fléau constitue un facteur dissuasif pour les investisseurs étrangers. « Elle alimente la mafia, le crime organisé, les trafics illicites de tous genres, l’extrémisme religieux », a-t-ilpoursuivi, avertissant que cette plaie de l’humanité contient en elle les germes de l’autodestruction des sociétés.

Manifestations, causes et impacts de la corruption sur l’économie nationale, présentation de la HAPLUCIA et répression des actes de corruption et infractions assimilées sont les thématiques abordées au cours de l’atelier.

Godson K.

source : Liberté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 3 = 3

LES + LUS

Contentieux OTR-Moov/La diversion du Commissaire Général Philippe Kokou Tchodiè : Qui fait main basse sur les millions des indicateurs ?

La grande enquête sur le scandale lié à la commission de 500 millions du contentieux entre la...

Opposition togolaise: La Nature…toujours dans ses œuvres

Au Togo, la lutte pour l’alternance politique n’achoppe pas seulement sur un pouvoir récalcitrant et insaisissable. C’est...

Inquiétantes incohérences à l´ANC : Savent-ils vraiment ce qu´ils font?

Samari Tchadjobo | Photo de courtoisie : S.T Je crois qu´en tant que citoyen togolais de...

Pour la construction des nouvelles mairies: L’Allemagne octroie environ 5 milliards au Togo

Echange des documents L’Allemagne a fait don au Togo — à travers sa banque publique KfW — de...

Togo : Le FMI malgré lui

Le ministre de l’Économie et des Finances Sani Yaya Selon les dernières projections du Fonds Monétaire International (FMI), la...