vendredi 26 février 2021

Problématique de l’alternance au centre d’un débat du 1er anniversaire du parti Santé du Peuple

parti_sante

Le parti politique « Santé du peuple » a soufflé ce 15 novembre la première bougie de sa création. Une conférence débat a marqué cette célébration ce jeudi au centre Brotherhome de Lomé.

Animé par le professeur Magloire Kuakuvi, la conférence a permis à l’assistance de réfléchir sur « la problématique de l’alternance au Togo ». Pour le conférencier depuis 1963 le Togo est en crise. Et cette crise est devenue complexe au fil des ans et les multiples tentatives de sortie de crise se sont tous soldées par un échec. Cet échec entraine un déficit d’alternance. Or le principe clé de la démocratie est l’alternance, dira-t-il.

Définissant l’alternance comme étant le principe selon lequel un parti ne peut se maintenir indéfiniment au pouvoir, le professeur Kuakuvi concédera qu’elle peut être de plusieurs ordres. On a l’alternance irrégulière selon le résultat des élections ou automatique lorsque c’est imposé juridiquement ou encore elle peut résulter d’un accord entre les forces politiques. Il faut nécessaire dans tous les cas une entente ou consensus or au Togo ces mots brassent du vent, a insisté le professeur.

Alors l’alternance n’est pas un processus, à en croire M. Kuakuvi mais une « opportunité que l’histoire donne à un peuple si ce peuple est décidé à changer ces gouvernants ».

Justifiant le choix de ce thème, le président de Santé du peuple Dr Georges William Kouéssan le justifie tout simplement par le que dans « notre pays nous avons un régime qui a beaucoup duré au pouvoir, qui a longtemps resté au pouvoir, les Togolais aujourd’hui dans leur majorité pensent qu’il faut un changement à la tête de l’Etat togolais ».

Toutefois, il ne s’agit pas de demander au parti au pouvoir d’offrir le pouvoir sur un plateau d’or à l’opposition mais il doit veiller à mettre sur pied les bases réelles de l’alternance politique dans notre pays.

 
lomévi (www.togoactualite.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *