Prof. Kako Nubukpo à l’opposition togolaise

0
306


Dans une interview accordée lundi aux confrères de la radio Taxi FM, le macroéconomiste togolais, Prof. Kako Nubukpo, s’est prononcé sur la situation socio-économique et politique de son pays, le Togo.

Selon l’ancien ministre de la Prospective et de l’Évaluation des politiques publiques, le Togo ne pourra pas se construire avec « un bloc contre un bloc ». Ce qu’il faut faire, c’est tout d’abord trouver des réponses aux problèmes de fond auxquels les Togolais sont confrontés quotidiennement.

« Moi, quatre éléments me paraissent fondamentaux sur lesquels on doit continuer toujours à travailler : Qui est le Togolais ? Quelles sont ses aspirations culturelles et sociales ? Quelle est la gouvernance politique de notre pays ? Comment est-ce qu’on peut la rendre inclusive ? Comment est-ce qu’on peut faire de vraies réformes constitutionnelles et institutionnelles ? L’économie, parce que je pense que c’est très importante. Quelle est la modalité de production de richesses, mais surtout de répartition de ces richesses-là ? Comment nous gérons les problèmes de développement humain ? C’est-à-dire la santé. Comment le Togolais se soigne ? A quel coût il se soigne ? Comment il scolarise ses enfants ? Comment le Togolais se loge ? », se demande l’universitaire.

Pour lui, l’erreur cuisante de l’opposition togolaise « serait de ne prendre qu’un petit bout de la lorgnette et se dire, on va travailler là-dessus ».

Pour rappel, Prof. Kako Nubukpo a été ancien ministre de la Prospective et de l’Évaluation des politiques publiques du Togo. L’universitaire est un habitué des sorties médiatiques critiques envers le franc CFA. A l’en croire, la seule alternative pour le franc CFA en Afrique de l’ouest, c’est « la monnaie de la CEDEAO ».

« Mais encore faut-il que cette monnaie défende des économies réelles, au lieu de servir de véhicule de richesse pour une petite élite », a-t-il précisé.

Suivez plutôt !


 
source : icilome
 

Laisser un commentaire