Prof Togoata Apedo-Amah : Chasser du pouvoir une dictature sanguinaire est une entreprise ardue"

0
239


Le professeur Ayayi Togoata Apedo-Amah se réjouit du cinglant désaveu infligé par le peuple togolais au régime cinquantenaire de Faure Gnassingbé, à travers le boycott massif des élections législatives du 20 décembre dernier. Lisez plutôt sa réaction !
LEGISLATIVES FARCESQUES: LES ENNEMIS DU PEUPLE SONT UNE MINORITÉ DE PROFITEURS DÉSAVOUÉS PAR LES TOGOLAIS
Les législatives unilatérales du 20 décembre 2018 organisées frauduleusement par le régime militaro-fasciste Rpt/Urine, a démontré aux traîtres ennemis que le peuple togolais les a vomis et chiés comme de la merde.
En effet, le boycott de la C 14 a Ă©tĂ© observĂ© par les Ă©lecteurs. Ce qui a permis Ă  certains Ă©lĂ©ments des forces de sĂ©curitĂ© et agents des bureaux de vote, de s’offrir de longues siestes rĂ©paratrices, tellement ils s’ennuyaient.
LĂ  oĂą le bât blesse et frise l’humiliation pour les despotes, c’est le pourcentage supĂ©rieur des bulletins blancs par rapport aux suffrages accordĂ©s aux comĂ©diens de la mascarade Ă©lectorale.

A en croire certains Ă©lecteurs contraints, ils sont allĂ©s voter pour Ă©viter les brimades des patrouilles militaires et policières, voire administratives. Ils tenaient Ă  exhiber leurs doigts souillĂ©s d’encre indĂ©lĂ©bile ainsi que leurs cartes d’Ă©lecteurs tamponnĂ©es pour Ă©viter des problèmes. Il est raisonnable de croire que la grande majoritĂ© des votes blancs soit le fait de ces opposants Ă  la dictature de malheur du clan GnassingbĂ©.

Les complices de Faure GnassingbĂ© de la CEDEAO que sont les prĂ©sidents Akuffo Addo et Alpha CondĂ© en ont eu aussi pour leur grade. Il doit ĂŞtre clair pour les Togolais que ces gens n’ont pas travaillĂ© pour l’avènement de la dĂ©mocratie au Togo, mais au maintien d’un horrible dictateur. Ce faisant, ils ont trahi leurs peuples qui leur ont accordĂ© des mandats dĂ©mocratiques. Les chefs d’État de la CEDEAO sont nos ennemis. Il faut les oublier et s’organiser avec plus d’abnĂ©gation pour dĂ©gager les profiteurs, les bourreaux et les tueurs d’enfants.

Quant aux vauriens qui sont partis Ă  la soupe avec le Rpt/Urine pour se partager les sièges du parlement, en l’absence de l’opposition, le parti dictatorial et fasciste ne leur laissera que des miettes. Heureux qu’ils aient pu mesurer leur audience sous la barre de zĂ©ro. Eux aussi savent dorĂ©navant oĂą se situe le peuple.

Qu’il soit clair pour les combattants dĂ©mocrates, qu’il ne s’agit pas d’une victoire; nous n’en sommes pas encore Ă  ce niveau. Il s’agit de reprendre confiance en soi avec la caution du vrai peuple. Que faire de cette dĂ©monstration de dĂ©saveu des Togolais vis-Ă -vis du monarque fasciste ? La rĂ©ponse est pour partie entre les mains de l’opposition de la C14. ĂŠtre sĂ©rieux, Ă©couter le peuple, refuser toute compromission, n’avoir qu’un seul objectif qui consiste Ă  chasser les usurpateurs du pouvoir.

Chasser du pouvoir une dictature sanguinaire est une entreprise ardue qui requiert une grande discipline et une cohésion sans faille. Les échecs du passé sont les maîtres les plus sûrs des vrais stratèges. La balle est dans le camp de la C14. Puisse-t-elle la saisir !
Ayayi Togoata APEDO-AMAH
 
source : icilome
 

Laisser un commentaire