Accueil TOGO ACTUALITÉ SOCIÉTÉ Protestation contre les braquages : La manifestation du MMLK interdite

Protestation contre les braquages : La manifestation du MMLK interdite

- Advertisement -
Payadowa Boukpessi (ministre de l’administration territoriale )

La manifestation prévue jeudi devant le ministère de la sécurité pour protestation contre la recrudescence des braquages à Lomé et ses environs, est interdite par le ministre de l’administration territoriale.

A l’appel du Mouvement Martin Luther King (MMLK), la manifestation vise notamment à « dénoncer la défaillance du système de sécurité dans la capitale et exiger le droit à la sécurité pour tous ».

« Je porte à votre connaissance que le ministère de la sécurité ne peut pas recevoir une manifestation qui gênerait le fonctionnement normal de ce département et empêcherait ainsi les usagers de ce ministère d’accéder librement à ses différents services. En conséquence, votre manifestation n’est pas acceptée », souligne Payadowa Boukpessi (ministre de l’administration territoriale) dans une correspondance adressée au premier responsable du MMLK.

Rappelons que la capitale togolaise a été surtout théâtre ces dernières semaines de braquages. Selon le récent bilan dressé par le ministre de la sécurité, au moins 45 cas de braquages ont été enregistrés ces six derniers mois au Togo, avec 4 morts et 142 millions de F.CFA emportés. FIN

Edem Etonam EKUE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

68 − 59 =

LES + LUS

Prof. Apédo-Amah dézingue le pouvoir et chiffonne l’opposition

Professeur de Lettres des universités du Togo, dramaturge, ancien Secrétaire général de la Ligue Togolaise des Droits...

Togo, Justice à deux vitesses : Kpatcha Gnassingbé et Loïk Le Floch-Prigent, le contraste !

Il était l’un des grands patrons inculpé par la justice togolaise dans l’affaire d’escroquerie internationale. Loïk Le Floch-Prigent,...

Se faire établir une Carte nationale d´identité à Sokodé, un Véritable parcours de combattant : une autre persécution du pouvoir dont personne ne parle.

Ville assiégée avec son corollaire de check-point aux principales entrées, de va-et-vient de camions et jeeps militaires...

Togo : Permis de conduire pour motos? Un peu de réalisme « Monsieur Yark » !

Par un arrêté ministériel, le ministre de la sécurité et de la protection civile, le général Yark...