Quel rapport Taffa Tabiou a remis à Faure Gnassingbé ?


Francis_Pedro_AMUZUN


Voici une question qui a du venir à l’esprit de tout Togolais, du moins, ceux qui ont suivi ce matin sur les ondes de la radio Victoire Fm, une émission dont Francis Pedro Amuzu, Vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), était l’invité.
 
Comme on peut l’imaginer, celui qui était le représentant du CAP 2015 à la Céni est revenu sur la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du 25 avril dernier par le Président de l’institution, Taffa Tabiou. M. Pedro Amuzu est resté constant et très sûr de lui, quant aux profondes anomalies dans les résultats de cette élection.
 
« Je puis vous réitérer que les résultats provisoires proclamés par Taffa Tabiou relèvent de la forfaiture (…) CAP 2015 a les preuves de sa victoire électorale », a d’abord indiqué M. Amuzu.
 
A l’en croire, les textes indiquent que les membres de la Céni devraient tenir une plénière avant la proclamation des résultats provisoires. Ce qui n’a pas été fait.
 
Il demande ensuite un débat contradictoire sur les médias pour confronter quiconque le démentirait. « Je lance le défi à tous les membres de la CENI d’autres sensibilités. Organisons un débat public et contradictoire durant lequel chacune des parties va brandir les preuves de ce que nous avançons tous pour défendre nos arguments », a-t-il lancé.
 
Tout en promettant de nouveaux déballages sur cette élection dans les jours qui viennent, le vice-président de la Céni a indiqué que « la CENI n’a pas fait de rapport ». Alors, quel rapport Taffa Tabiou a remis à Faure Gnassingbé, clôturant ainsi le dossier de la présidentielle d’avril 2015 au Togo ?
 
Selon Francis Pedro Amuzu, ce rapport vient de l’imagination de celui-là même qui a proclamé des résultats frauduleux. Quant à Faure Gnassingbé qui est le bénéficiaire de cette « parodie d’élection », il a du mal à gouverner le pays.
 
« Preuves palpables de la fraude électorale opérée par Faure Gnassingbé, il éprouve du mal pour bien gouverner le pays. La cherté de la vie reprend de plus belle, les Conseils des ministres sont rarissimes, le peuple gémit quotidiennement », a-t-il conclu.
 
I.K.
 
source : icilome
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *