Accueil TOGO ACTUALITÉ POLITIQUE Qu’est devenu le projet School Assur ?

Qu’est devenu le projet School Assur ?

- Advertisement -

« La certitude provint d’une vision tronquée », Lefigaro.fr

C’est seul dans la durée qu’on peut évaluer un projet sans risque de se tromper. Le terme le plus souvent consacré est « suivi-évaluation ». Après trois ans de mise en œuvre du projet school assur, un projet présidentiel, que doit-on en retenir ? Le bilan est-il globalement positif ? Les bénéficiaires peuvent-ils se dire satisfaits de cette vista présidentielle ? Nombreux sont les parents d’élèves qui ruminent leur déception sans pouvoir l’exprimer. 

Le Secrétariat d’Etat chargé de la Finance inclusive et du Secteur Informel a aussi hérité de ce projet. Mais aucune communication ne provient de là pour situer les bénéficiaires que sont les élèves du secteur public et leurs parents.

On se rappelle le premier bilan de l’année 2017-2018 : un peu plus de 2,637 milliards FCFA pour 1507351 élèves assurés. Les compagnies d’assurance retenues – malgré les supplications vaines des autres de voir le projet impliquer plus de compagnies- étaient NSIA-Togo et OGAR-Togo. Mais de l’eau a coulé sous les ponts et aujourd’hui School Assur s’identifie plus à un ProVNI (Projet volant non identifié) qu’à une assurance au profit des élèves. Pour deux bonnes raisons.

Pour avoir sillonné quelques établissements publics scolaires, il est apparu que les nouveaux élèves inscrits pour l’année scolaire 2018-2019 et ceux pour 2019-2020 ne disposent pas de numéro qui puissent leur permettre, lorsqu’ils sont malades et traités, d’êtres pris en charge par School Assur. En d’autres termes, les élèves actuellement aux Cours préparatoires première et deuxième années ne sont pas couverts. Première raison.

Ensuite –et c’est la plus bizarre-, une des deux compagnies qui s’étaient adjugé le trophée de cette assurance, a mis la clé sous le paillasson ! Ogar a fermé définitivement ses portes. Dans un communiqué officiel, on apprend ce qui suit : « La direction générale d’OGAR Assurance Togo vous informe du retrait de tous ses agréments par la Commission régionale de contrôle des assurances (CRCA) lors de sa dernière session ordinaire tenue du 9 au 14 décembre 2019 à Libreville en République gabonaise. Par conséquent, Ogar assurance Togo est tenue d’arrêter immédiatement ses activités avec l’obligation légale de résilier l’ensemble des contrats d’assurance en vigueur dans un délai de 40 jours. La direction générale d’Ogar assurance Togo présente ses excuses à ses clients partenaires et particuliers ou institutionnels et les assure de la mise en œuvre diligente de la régularisation de leurs couvertures ».

    « School Assur est un produit né de la vision du Chef de l’Etat qui veut apporter une couverture sociale aux élèves inscrits dans les établissements publics du Togo. Ce produit couvre l’assurance maladie et la responsabilité civile. C’est une prise en charge directe où les parents ne dépensent plus en frais de santé pour leurs enfants. Les élèves dès qu’ils se présentent dans un centre de formation sanitaire ou un centre de santé, sont pris automatiquement en charge et gratuitement», s’était expliqué Emmanuel Koutene, Responsable Contrôle Permanent d’Ogar Assurance.

Si la vision du chef de l’Etat peut être à si court terme, alors là !!! A moins que dame Assih Mazamaesso veuille éclairer la lanterne des bénéficiaires.

Godson KETOMAGNAN

source : Liberté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 3 = 4

LES + LUS

Togo : Leçon amère, mais leçon magistrale quand même

Un des bulletins de vote pré-votés Faure pour bourrer les urnes lors de la présidentielle 2020 au Togo | Photo...

Manifestation contre la victoire de Faure Gnassingbé : Gilbert Bawara met en garde le camp d’Agbéyomé

L’idée de manifester contre les résultats rendus publics par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) donnant gagnant,...

Entendra-t-il enfin raison pour partir ou voudra-t-il être poussé par la petite porte?

« …le pouvoir des Gnassingbé qui a fait de l’armée nationale sa branche armée, et qui entretient...

Présidentielle 2020 : Hold up électoral et désillusion de l’électoralisme impénitent

La présidentielle du 22 février 2020 avait des airs de déjà-vu. On a pris les mêmes et...