Deux raisons justifient le maintien du prix des produits pétroliers, selon Legzim-Balouki

0
457

pompe_essence_lome


Face à l’insistance des organisations de consommateurs de voir passer le prix des produits pétroliers à la « vérité des prix » pour faire profiter les populations togolaises de la baisse du prix du baril du pétrole brut, la ministre du Commerce et de la promotion du secteur privé, Bernadette Legzim-Balouki a apporté mercredi sur la TVT des éclaircissements.
 
Pour le gouvernement, il est vrai que le baril de pétrole baisse depuis la fin du mois d’octobre mais le système du prix bloqué utilisé par le Togo et le trader retenu après appel d’offres international d’une durée de trois (3) mois, doublé de la hausse du dollar, ne permet pas au gouvernement de pratiquer la vérité des prix.
 
L’avantage de ce système, a-t-elle indiqué, c’est que si le prix du baril augmente, le Togo est préservé et ne sentira pas l’augmentation. Par contre, si entre-temps le prix du baril baisse, on ne peut pas profiter de ce prix-là, a-t-elle ajouté.
 
« Malgré la baisse du prix du baril, il y a l’augmentation du taux de dollar. Avant août, le dollar était à moins de 480 mais aujourd’hui, il est entre 520 et 530. Quand on fait la structure des prix et on prend le prix bloqué que nous payons en dollar, ça agit parce que le taux du dollar a augmenté. Si le dollar était resté au prix d’avant août, actuellement on aurait la baisse à la pompe », a-t-elle relevé.
 
Cette baisse actuelle de prix se ressentira sur le nouvel appel d’offres qui sera lancé bientôt, a-t-elle.
 
Quatre organisations des droits des consommateurs ont appelé la population à boycotter le jeudi 20 novembre 2014 les services des stations de vente de produits pétroliers pour amener le gouvernement à observer la vérité des prix à la pompe.
 
Telli K.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

1 + 6 =