Accueil TOGO ACTUALITÉ SOCIÉTÉ Rapport Amnesty 2014-2015 : Alioune Tine dénonce l’utilisation de la torture au...

Rapport Amnesty 2014-2015 : Alioune Tine dénonce l’utilisation de la torture au Togo

- Advertisement -

alioune_tine


-Dans son intervention ce mercredi sur RFI pour commenter le rapport 2014-2015 d’Amnesty International, le Directeur du Bureau régional d’Amnesty pour l’Afrique de l’ouest et du centre, Alioune Tine a évoqué le cas du Togo.Se référant au rapport sorti par la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH-Togo) en 2012, le Sénégalais a fait allusion à « l’utilisation de la torture pour extorquer de faux aveux aux détenus ».
 
« La torture intervient souvent et elle est violente sous différentes formes, comme le passage à tabac, la noyade, il y a même des gens qui meurent en détention du fait de la torture au Togo. Et généralement, comme dans plusieurs pays, c’est l’impunité totale », a-t-il déclaré.
 
Le responsable d’Amnesty Afrique de l’ouest et du centre a même rappelé que la publication de ce rapport a obligé le président de la CNDH, Koffi Kounté à quitter le pays, selon lui, « sous les menaces des forces de défense et de sécurité ».
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 2 = 2

LES + LUS

Togo : Leçon amère, mais leçon magistrale quand même

Un des bulletins de vote pré-votés Faure pour bourrer les urnes lors de la présidentielle 2020 au Togo | Photo...

Manifestation contre la victoire de Faure Gnassingbé : Gilbert Bawara met en garde le camp d’Agbéyomé

L’idée de manifester contre les résultats rendus publics par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) donnant gagnant,...

Entendra-t-il enfin raison pour partir ou voudra-t-il être poussé par la petite porte?

« …le pouvoir des Gnassingbé qui a fait de l’armée nationale sa branche armée, et qui entretient...

Présidentielle 2020 : Hold up électoral et désillusion de l’électoralisme impénitent

La présidentielle du 22 février 2020 avait des airs de déjà-vu. On a pris les mêmes et...