Recensement électoral : Appel de Jean-Pierre Fabre aux Togolais à se faire enregistrer

jp_anc_09032013

 

En marge de la traditionnelle marche de protestation qu’organise chaque week-end le Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC), Jean-Pierre Fabre, président national de l’Alliance nationale pour le changement (ANC, opposition), parti membre du FRAC a appelé les militants et sympathisants de ce regroupement politique de l’opposition et « toute la population togolaise » à se faire enregistrer sur les listes électorales qui seront ouvertes au démarrage du processus de recensement le 15 mars prochain, tel qu’annoncé par la Commission électorale nationale et indépendante (CENI). « Allez-y vous inscrire sur les listes électorales », c’est par cette courte phrase que le leader du FRAC a surpris la foule présente ce samedi à la plage de l’hôtel Ibis, en l’appelant à se soumettre à cet exercice.
 
Le FRAC et le Collectif Sauvons le Togo (CST), l’autre regroupement politique auquel appartient l’ANC, iront-ils aux élections prochaines pour autant ? Jean-Pierre Fabre a tenu dans son allocution à « mettre les choses au clair ». « Nous devons dissocier recensement électoral et élections », a-t-il martelé.

 
Jean-Pierre FABRE : « Chaque année, il y a recensement et chacun doit s’inscrire » [09/03/2013]
 

 

Le FRAC, le CST et la Coalition Arc-en-ciel, un autre regroupement de formations politiques de l’opposition au Togo, boudent la CENI dans sa composition actuelle. Ces derniers réclament la tenue de dialogue entre les acteurs politiques, des pourparlers qu’ils veulent « francs et sincères » afin de solder ce différend et préparer les échéances électorales à venir de « commun accord », insistent les leaders de ces regroupements.
 
Jean-Pierre Fabre pour finir, a promis à ses militants qu’un « audit du fichier électoral sera fait plus tard, une fois la CENI recomposée, pour se convaincre de sa fiabilité ».
 
Le Togo organise des élections législatives et locales avant la fin de l’année 2013. La CENI, la commission chargée de l’organisation de ces élections, est à pied d’œuvre afin de déployer les équipements et le personnel chargés de conduire le processus.
 
Olivier A.
 
afreepress