Réconciliation nationale : Awa Nana menace de rendre son tablier si…


Awa-Nana-Daboya_500


© togoactualite – Sa démission controversée en 1998 au lieu de proclamer les résultats des urnes qui étaient à la défaveur du Général Eyadema est devenue aujourd’hui un signe de satisfaction pour Awa Nana-Daboya, l’actuelle présidente du HCRRUN au point de la brandir aujourd’hui au rejeton d’Eyadema. « Lorsque je me rends compte que celui qui m’a confié la mission de réconciliation (Ndlr : le chef de l’Etat Faure Gnassingbe) n’a pas la volonté de faire bouger les choses, je rendrai ma démission…parce que je suis une femme de démission et tout le monde le sait », ainsi s’exprimait celle qui en 1998 n’a pas eu le courage de proclamer le vainqueur de cette élection et qui depuis s’est refusée dans un silence assourdissant récompensé par son parachutage à la tête de la cour de justice de la CEDEAO. Mais pour Awa Nana son acte est un acte de bravoure. Mais pour l’opinion, près de deux décennies après, l’ex juge de la cour de la CEDEAO aurait rendu service en Togo en levant un pan de voile sur ce scrutin.
 
Mais devant des acteurs de la société civile réunit ce mercredi sur leur contribution à la réconciliation, Awa NANA-DABOYA confie que l’actuel locataire de Lomé « a reçu de nous 4 rapports semestriels sur sa table et recevra à la fin de notre mission, 6 rapports semestriels et un annuel ». Force est de constater que ces différents rapports tout comme celui sur l’atelier sur les réformes constitutionnelles sont restées lettres mortes. De même la demande de pardon que le chef de l’Etat doit faire au peuple togolais n’est pas encore faite. Tout ce qui confirme que le chef de l’Etat n’est pas dans la disposition d’esprit que la Commission qu’il a pourtant mise en place.
Le budget de la réconciliation surtout le fonds spécial pour la réparation i attend à être pourvu.
 
lomévi (www.togoactualite.com)