Réflexion sur la formation et l’emploi des jeunes à l’initiative du gouvernement


dogbe

Au Togo, le chômage touche plus de 6,5% de la population active et le taux de sous emploi est de 28,6%. Les jeunes âgés de 15 à 35 ans représentent plus du tiers de la population, soit 2,7 millions de personnes et constituent la frange la plus touchée par le chômage. C’est pour tenter de renverser cette courbe que de multiples initiatives sont prises. Dans ce sens qu’un atelier de restitution sur le rapport d’étude pour la mise en place d’une Coalition nationale pour la formation et l’emploi des jeunes (CNFEJ) a été ouvert ce matin à Lomé. Etaient présents les ministres du développement à la base, de l’emploi et le représentant résident du PNUD au Togo.

Cet atelier d’une journée regroupe une centaine d’acteurs du secteur privé et public, les partenaires techniques et financiers et les organisations de la société civile.

« La mise en place de la nouvelle forme de partenariat permettra de lever les obstacles à la promotion de l’emploi des jeunes et définir dans un cadre partenarial les conditions optimales d’efficacité pour l’accroissement de l’impact des politiques et programmes dans le domaine de l’emploi des jeunes », a déclaré la ministre du développement à la base, Mme Victoire Dogbé-Tomégah à l’ouverture.

Cette initiative est de conduire à une étude sur la mise en place d’une plate forme pour la coordination et la concertation de l’ensemble des acteurs intervenant en faveur de la formation et de l’emploi des jeunes.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *