Francois Akila-Esso Boko n’a pas pu embarquer sur le vol régulier d’air France en direction de Lomé ce jeudi 28 mars 2019. Selon les informations concordantes obtenues depuis Paris, la compagnie française qui dessert quotidiennement la capitale togolaise, estime que son avion ne pourra pas atterrir à l’aéroport international Général Gnassingbé Eyadema de Lomé si l’ancien ministre de l’Intérieur de Faure Gnassingbé est à bord.

Pour cette raison, la compagnie a opposé un refus catégorique à laisser l’officier des Forces Armées Togolaises embarquer pour Lomé.

François Akila-Esso Boko, en exil en France depuis 14 ans nourrit le projet de rejoindre le Togo afin de remplir toutes les conditions pour une éventuelle candidature à l’élection présidentielle de 2020.

Plus tôt dans la journée de ce jeudi 28 mars 2019, François Akila-Esso Boko était à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle accompagné de ses avocats américain et français pour les formalités. Des formalités qui n’ont pas été facilitées par la police française, rapportent des sources sur place.

A.Y.
 
source : afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

89 + = 97