Renforcement de l’immunité face à la Covid-19 Bientôt des essais cliniques grâce aux chercheurs de l’UL

0
451
La table d'honneur, au milieu Prof Dodzi Kokoroko, président de l'UL
La table d'honneur, au milieu Prof Dodzi Kokoroko, président de l'UL

La pandémie de la Covid-19 mobilise toutes les attentions à travers le monde et les scientifiques se bousculent pour trouver des remèdes à même de protéger contre ce virus. Au Togo également, des efforts sont en cours pour trouver une solution. C’est dans ce cadre qu’il a été mis en place une commission ad-hoc de la riposte contre la Covid-19 à l’Université de Lomé. Et les nouvelles sont bonnes.

En conférence de presse hier à la présidence de l’Université Lomé, la commission a présenté les résultats de ses recherches menées depuis trois mois. Selon les informations fournies, un médicament destiné à renforcer l’immunité sera disponible d’ici janvier 2021. Mais avant cette date, l’équipe de chercheurs de l’Université de Lomé a effectué un travail colossal. « Nous avons pu mettre en place une collaboration avec les praticiens de la médecine traditionnelle pour faire face à la pandémie. Nous avions reçu une centaine de recettes et après des tests in vitro et in vivo, nous allons passer aux tests sur des humains », s’est félicité Prof. Kouami Kokou, président de la Commission ad-hoc.

A l’étape actuelle, cinq produits seront testés dans le traitement de la Covid-19. La phase de test va impliquer 250 patients qui seront répartis en 5 bras correspondant au nombre de médicaments. Ces patients seront régulièrement suivis et au fil de l’évolution de leurs traitements, les médicaments qui présenteront plus de risques ou ne répondront pas efficacement dans le traitement des patients seront éliminés.

D’après le calendrier du projet, la mise en œuvre débutera dans un mois, soit le 1er août 2020, avant l’étape de première inclusion le 1er septembre prochain. Cette phase d’inclusion va durer 12 semaines alors que chaque patient sera soumis à un traitement pendant 28 jours. Le 15 janvier 2021 est fixée comme date de la dernière visite du patient, et le 15 avril 2021 sera présenté le rapport scientifique.

Dans son intervention, le président de l’Université de Lomé, Prof Dodzi Kokoroko a salué la disponibilité des tradi-thérapeutes « qui ont accepté poursuivre cette collaboration dans une perspective réaliste ». Il a remercié les médias, mais aussi la communauté des enseignants chercheurs.

 « Je précise une chose importante. Nous n’avons pas trouvé au Togo le médicament qui soigne Covid-19. Nous avons trouvé des médicaments issus de notre pharmacopée qui permettent à l’organisme de pouvoir survivre à la maladie et mener une riposte pour vaincre la maladie. Ce sont des immuno-stimulateurs », a indiqué Prof. Majesté Ihou Watéba, Doyen de la Faculté de médecine de l’Université de Lomé.

Il faut noter que ce projet a été soumis au comité d’éthique qui a donné son accord pour l’expérimentation.

Géraud Afangnowou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 4 = 6