Rentrée dans la sérénité : la grève des enseignants suspendue

0
449

ecole_negociation_greve


« Nous ne signerons pas un accord de dernière minute, s’ils nous appellent au dernier moment, la grève sera maintenue sur ce mercredi », tels sont les propos qu’avaient martelé les responsables syndicaux des enseignants au cours de l’Assemblée générale tenue lundi à l’école du camp RIT à Lomé.
 
Ce mardi, jour férié, veille de la rentrée, et après plusieurs heures de discussions, sans consulter leurs mandats, la grève a été suspendue par les mêmes qui déclaraient 24 h plus tôt qu’ils ont maintenu le mouvement de débrayage.
 
Après des heures de discussions entre le ministre Florent Maganawè des enseignements primaire et secondaire et les fédérations des syndicats d’enseignants, ces dernières ont décidé de « suspendre l’appel à la grève du 14 octobre 2013 à compter de ce 15 octobre 2013, d’expliquer aux mandants les motifs de cette suspension. En conséquence, les directions des fédérations syndicales appellent tous les camarades enseignants tant des établissements publics que confessionnels à une rentrée scolaire 2013-2014 sereine le 16 octobre 2013 ».
 
La raison de ce volte-face de dernière minute est que les deux parties se sont convenues au cours des discussions sur « une prime mensuelle de logement à tous les enseignants, une prime de mobilité enseignante et la poursuite des discussions autour des autres points de la plate forme revendicative ».
 
Le 22 octobre 2013 les deux parties poursuivront les discussions pour parvenir rapidement à un accord. Selon, le vœu des enseignants ledit accord doit entrer en vigueur dès janvier 2014.
Notons qu’ils 2 millions 047 mille 794 élèves à reprendre les chemins de l’école ce 16 octobre 2013.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 2