Reprise des vols de Air France vers le Togo : « une décision inadmissible et suicidaire », selon la LCT

0
1436

 La compagnie française Air France annonce pour le 15 juin prochain, la reprise de ses vols en direction du Togo. Mais en attendant et selon un accord mutuel signé entre les autorités des deux pays, un vol spécial devra atterrir le 23 mai prochain à Lomé. Ce vol selon un communiqué de l’Ambassade du Togo en France devra ramener les Togolais bloqués en France et globalement en Europe.

Mais sur le territoire national, cette initiative inquiète d’autant plus qu’il y a quelques jours le Professeur Majesté IHOU-MAKEBA, Doyen de la Faculté des sciences de la santé de l’Université de Lomé et responsable du Centre de prise en charge de la COVID-19 au CHR-Lomé Commune, a rendu responsable cette compagnie française d’avoir propagé la COVID-19 au Togo. 

A la Ligue des consommateurs du Togo (LCT), cette décision est «inadmissible et suicidaire pour les populations togolaises ». « Nous ne saurons accepter un tel affront qui est souvent le résultat de pressions exercées par les autorités françaises sur leurs anciennes colonies », écrit l’association dirigée par Emmanuel SOGADZI dans un communiqué rendu public.

Aux acteurs de cette reprise, la ligue formule des exigences. Aux autorités togolaises, elle demande de surseoir à cet accord de reprise de vols de Air France vers le Togo. Aux autorités françaises, la Ligue leur enjoigne   de cesser d’exercer des pressions sur les Etats africains dans ce contexte de pandémie de peur d’engendrer une catastrophe inutile à nos pays, et enfin à la compagnie Air France, elle lui demande de privilégier la santé des populations à la santé financière de sa société. « Si elle s’entête à reprendre ses vols, nous les tiendrons responsable de ce qu’il adviendra », prévient la LCT.

Selon les derniers statistique publiés par le ministère de la santé, le Togo enregistre au total 330 cas confirmés de la COVID-19 dont 212 actifs, 106 guéris et 12 décès. 

Notons que pour éviter le coronavirus, il est  recommandé de se laver fréquemment des mains au savon ou avec une solution hydro-alcoolique, éviter les poignées de mains, les accolades et les embrassades.

Lire aussi le communiqué de l’Ambassade de France

Communiqué de l’ambassadeur de France au Togo

(N°13 – 18 mai 2020)

Français en déplacement temporaire au Togo

Depuis sa mise en place le 16 mars, la cellule de réponse téléphonique assure le suivi des 1030 personnes, essentiellement des Français en déplacement temporaire au Togo, qui se sont signalées.

Elle a accompagné le retour en France de plus de 400 d’entre elles sur 4 vols commerciaux spéciaux d’Air France dont Lomé n’était pas la seule escale. Le dernier vol du 23 avril a permis le retour à Paris de 113 personnes dont 17 ressortissants d’autres pays européens que la France.

Nous avons aussi sur les 4 vols, facilité le retour d’une cinquantaine de citoyens d’autres pays de l’Union européenne.

Les Français en déplacement temporaire au Togo et qui n’auraient toujours pas trouvé de places d’avion pour rentrer en France, sont invités à se signaler à la cellule de réponse téléphonique.

Un prochain vol est programmé pour le 25 mai. L’ambassade a fourni à Air France la liste des personnes en déplacement provisoire au Togo intéressées par un retour, en lui signalant les cas prioritaires.

Air France a commencé à contacter ces personnes dès le 11 mai. Toutefois le 15 mai au soir, Air France a été avertie que le décret n°2020-548 du 11 mai 2020 s’appliquait désormais à ce type de vol et imposait que soit respectées à l’intérieur de l’appareil des distances de sécurité entre les passagers. En conséquence le vol ne pourra emporter autant de passagers qu’envisagé initialement. Environ 25 personnes qui avaient été approchées par Air France pour réserver un siège sur ce vol ne pourront donc pas voyager.

Pour l’instant, l’ambassade ne dispose pas de visibilité sur de prochains vols spéciaux d’Air France mais continue à en solliciter.

Il est demandé à nos compatriotes de ne pas appeler Air France, afin de ne pas encombrer les lignes. Les personnes concernées sont contactées directement par la compagnie aérienne.

source : togoscoop.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

4 + 3 =