Accueil TOGO ACTUALITÉ POLITIQUE Restriction des libertés publiques : Le régime de Faure Gnassingbé dans une...

Restriction des libertés publiques : Le régime de Faure Gnassingbé dans une panique générale, selon Atchadam

- Advertisement -

Depuis l’exil, le premier responsable du Parti national panafricain (PNP), Tikpi Atchadam s’est prononcé sur la nouvelle loi relative aux libertés de réunions et de manifestations publiques publiques pacifiques sur le territoire togolais. Pour le leader de ce parti de l’opposition, cette loi est contre les manifestations, mais en même temps c’est une bonne nouvelle pour le peuple togolais en lutte.

Selon l’opposant, l’adoption de cette nouvelle loi sur les manifestations publiques pacifiques montre la panique générale dans laquelle se trouve le pouvoir et prouve que l’actuelle législature est à sa solde.

« Cette loi est contre les manifestations, mais une bonne nouvelle pour le peuple togolais en lutte. Cette loi est ‘anticonstitutionnelle’, ‘déshumanisante’ et prouve que l’Assemblée nationale issue des élections législatives du 20 décembre 2018 travaille pour un homme et non pour le peuple », a indiqué Tikpi Atchadam.

A l’en croire, l’objectif visé par cette loi sur les manifestations est d’amener les Togolais à un dégoût total des manifestations afin qu’ils y renoncent définitivement. « Le pouvoir pris dans un affolement total a, par cette loi, pris le risque de se priver d’interlocuteur en cas de manifestation. Personne ne respectera cette loi », a-t-il lancé.

Pour lui, un seul point de rassemblement veut dire pas du tout de point de rassemblement fixe. « Tout point du territoire tient lieu de point de rassemblement. Un seul point de chute veut dire pas du tout d point de chute fixe. Désormais, on n’a plus besoin d’un message pour sortir et chasser le régime », a-t-il insisté.

A l’en croire, malgré la sérénité ‘forcée’ et ‘apparente’, Faure Gnassingbé et son régime redoutent la réaction du peuple togolais.

Au Parti national panafricain, l’année 2020 représente un tournant décisif dans l’histoire du peuple togolais et il faudrait que ce dernier prouve au monde entier qu’il n’est pas un « agrégat d’individus sans lien ». Pour Tikpi, c’est l’heure d’intensifier la mobilisation contre le régime de Faure Gnassingbé.

« Si à partir de 2020, le Président de la République togolaise se nomme encore Gnassingbé, la curiosité politique portera désormais à la fois sur le régime et sur le peuple. Pendant que le monde va se demander : ‘quel est ce régime’, il ne pourra s’empêcher de s’écrier : ‘mais quel est ce peuple !’ », a-t-il averti.

source : icilome

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

77 + = 84

LES + LUS

Contentieux OTR-Moov/La diversion du Commissaire Général Philippe Kokou Tchodiè : Qui fait main basse sur les millions des indicateurs ?

La grande enquête sur le scandale lié à la commission de 500 millions du contentieux entre la...

Opposition togolaise: La Nature…toujours dans ses œuvres

Au Togo, la lutte pour l’alternance politique n’achoppe pas seulement sur un pouvoir récalcitrant et insaisissable. C’est...

Inquiétantes incohérences à l´ANC : Savent-ils vraiment ce qu´ils font?

Samari Tchadjobo | Photo de courtoisie : S.T Je crois qu´en tant que citoyen togolais de...

Pour la construction des nouvelles mairies: L’Allemagne octroie environ 5 milliards au Togo

Echange des documents L’Allemagne a fait don au Togo — à travers sa banque publique KfW — de...

Togo : Le FMI malgré lui

Le ministre de l’Économie et des Finances Sani Yaya Selon les dernières projections du Fonds Monétaire International (FMI), la...