Accueil ECONOMIE Réunion du CPDC : Débats très houleux jeudi sur le mode de...

Réunion du CPDC : Débats très houleux jeudi sur le mode de scrutin, poursuite des discussions lundi prochain

- Advertisement -

Les membres du Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation (CPDC) se sont retrouvés jeudi à la Primature où ils ont poursuivi leurs travaux sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles.
Principal sujet abordé : le mode de scrutin. Les débats ont été très houleux ; les membres de ce Cadre se sont finalement séparés dos à dos. Ils se retrouveront lundi prochain pour la suite des discussions.
« Le Ghana a deux tours, le Sénégal, le Bénin et le Niger. Il n’y a que des pays comme le Cameroun où le Gabon qui ont un tour. Même la Russie à deux tours. Nous ne pouvons pas transiger sur cela », a indiqué Nicolas Lawson, le président du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR, opposition).
Selon lui, « celui peut gagner à un tour, peut aussi gagner à deux tours. Nous avons souhaité qu’il y ait un consensus, parce qu’il ne faut pas que ce soit une majorité contre une minorité ».
« C’est pour cela que nous avons laissé la possibilité à ceux-là qui doutent encore que les deux tours sont demandés par la population, d’aller se concerter et de venir lundi nous donner leur position définitive et à partir de là, nous prendrons nos responsabilités », a averti Nicolas Lawson.
Selon l’article 60 de l’actuelle constitution, « l’élection du président de la République a lieu au scrutin uninominal à un tour. Le président de la république est élu à la majorité des suffrages exprimés ».
Edem Etonam EKUE
source : savoirnews.netLes membres du Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation (CPDC) se sont retrouvés jeudi à la Primature où ils ont poursuivi leurs travaux sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles.
Principal sujet abordé : le mode de scrutin. Les débats ont été très houleux ; les membres de ce Cadre se sont finalement séparés dos à dos. Ils se retrouveront lundi prochain pour la suite des discussions.
« Le Ghana a deux tours, le Sénégal, le Bénin et le Niger. Il n’y a que des pays comme le Cameroun où le Gabon qui ont un tour. Même la Russie à deux tours. Nous ne pouvons pas transiger sur cela », a indiqué Nicolas Lawson, le président du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR, opposition).
Selon lui, « celui peut gagner à un tour, peut aussi gagner à deux tours. Nous avons souhaité qu’il y ait un consensus, parce qu’il ne faut pas que ce soit une majorité contre une minorité ».
« C’est pour cela que nous avons laissé la possibilité à ceux-là qui doutent encore que les deux tours sont demandés par la population, d’aller se concerter et de venir lundi nous donner leur position définitive et à partir de là, nous prendrons nos responsabilités », a averti Nicolas Lawson.
Selon l’article 60 de l’actuelle constitution, « l’élection du président de la République a lieu au scrutin uninominal à un tour. Le président de la république est élu à la majorité des suffrages exprimés ».
Edem Etonam EKUE
source : savoirnews.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 5

LES + LUS

Mgr Philippe Fanoko Kpodzro arrêté et conduit jusqu’à son domicile

Monseigneur Philippe Kpodzro, archevêque émérite de Lomé, défend une candidature unique de l’opposition à la présidentielle togolaise du 22 février 2020...

Alerte : Monseigneur Kpodzro vient d’être enlevé par des hommes armés

Monseigneur kpodzro en compagnie de Marc Mondji son assistant vient d'être arrêté brutalement au sortir de l'ambassade...

Le domicile d’Agbéyomé Kodjo de nouveau encerclé par des hommes lourdement armés

L’information est parvenue ce matin à la Rédaction d’Icilome. La maison du leader des forces démocratiques Agbéyomé...