Revendication carcérale: Kpatcha Gnassingbe pas exfiltré de prison ce 12 mai

0
4039

La détection de 19 nouveaux cas (18 détenus & un gardien) de contamination au Covid-19 dans la prison civile de Lomé dimanche dernier a amené les pensionnaires de ce lieu de détention à brandir des revendications sanitaires bruyantes et violentes ce 12 mai.

«Kpatcha Gnassingbé, frère consanguin de Faure Gnassingbé (détenu depuis le second semestre 2011) à la prison civile de Lomé n’y a jamais été exfiltré ce mardi, à la faveur du mouvement d’humeur des détenus», assure la Direction de ce centre pénitencier.

Cette Direction tient ainsi à démentir vigoureusement les rumeurs sur le sort réservé à ce ‘détenu de luxe’, et qui circulent depuis 24h sur les réseaux sociaux. «La manifestation de ce mardi a été très vite maîtrisée, et nous ne recensons aucun blessé», a détaillé Akibou Idrissou, 1er responsable de cette prison. La Direction et un autre témoin du mouvement d’humeur de cette prison soulignent que Kpatcha Gnassingbé (50 ans dont bientôt 11 ans derrière les barreaux) s’est écarté de la cohue de ce mardi en se rapprochant de la régie de la prison civile.

Mais, en aucun moment, soulignent-ils, «l’ancien ministre Kpatcha Gnassingbé n’a été exfiltré pour une destination inconnue», comme relayé par plusieurs médias ce mardi.
Kpatcha Gnassingbé avait été «déclaré coupable de crime de complot contre la sûreté de l’État le 15 septembre 2011 par la Cour suprême togolaise. Une Cour qui l’a condamné à vingt ans de prison et prononcé contre lui la déchéance civique». Plusieurs dirigeants de la sous-région ouest-africaine et Mgr P. Kpodzro plaident activement pour sa libération. L’ex ministre de la Défense du Togo avait été arrêté devant l’Ambassade des Usa au Togo le 15 avril 2009 ; il tentait d’y trouver refuge.

Au Togo, le monde carcéral compte au moins 5.300 pensionnaires pour une capacité d’accueil de 2.881 places, soit un taux de surpopulation de 181% sur les 13 établissements pénitentiaires que compte le pays.

E. G. & Akoyi A. / alome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 61 = 71