« Sécurisation » de l’énergie : Don d’environ 5 milliards de F.CFA de l’Allemagne pour la réhabilitation du barrage de Nangbéto

Weiss_Ayassor

L’Allemagne a octroyé au Togo, une subvention non remboursable d’environ 5 milliards de F.CFA (7,5 millions d’euros) pour la réhabilitation du barrage hydroélectrique de Nangbéto. Les documents ont été signés ce mardi à Lomé par l’ambassadeur d’Allemagne au Togo Joseph Weiss et le ministre togolais des finances Adji Ayassor en présence du ministre des mines et de l’énergie Noupokou Dammipi a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Le barrage hydroélectrique de Nangbéto est construit en 1987 grâce à un partenariat entre le Togo et le Bénin. Il est situé à environ 45 minutes de piste d’Atakpamé (ville à environ 175 km au nord de Lomé) sur un plan d’eau d’une superficie de 180 km2.

Selon l’ambassadeur d’Allemagne, la signature de convention de ce jour, est d’une importance capitale pour le Togo, car sans l’énergie il n’y aura pas de développement.

« Le secteur de l’énergie est l’avenir du Togo, et cet accord de financement est une contribution de l’Allemagne pour la sécurisation de l’énergie au Togo. Ce financement qui est hors de la coopération prouve que la reprise de la coopération a engendré d’autres projets de développement en faveur du Togo. Ce qui veut dire que le Togo est apprécié sur le plan mondial », a déclaré M.Weiss

« Je veillerai à ce que la mise en œuvre du projet soit meilleure. Ceci, pour le bien de la population », a-t-il promis.

L’Allemagne a repris pleinement sa coopération avec le Togo, après plusieurs années de brouille entre les deux pays.

La première phase de coopération technique germano-togolaise prévoit un investissement allemand de plus de 17 milliards de FCFA pour deux ans, et se concentre sur trois axes d’intervention ou programme notamment la Formation technique et professionnelle et emploi des jeunes (ProFoPEJ), Développement Rural y compris l’agriculture (ProDRA) et Bonne gouvernance et Décentralisation (ProDEG).

Pour le ministre des finances, cette subvention va aider le Togo et le Bénin, car l’énergie est un besoin capital pour les ménages.

« Nos pays se modernisent et chacun veut avoir de l’énergie chez lui. Nous avons aussi les industries naissantes qui ont besoin de l’énergie pour se développer. Nous apprécions la valeur de cette contribution qui va nous aider à renforcer les capacités de la Communauté Electrique du Bénin (CEB) », a souligné M.Ayassor.

La CEB est une structure commune de gestion de l’énergie électrique entre le Togo et le Bénin. FIN

En Photo : Echanges de documents entre MM.Weiss (à gauche) et Ayassor

Nicolas KOFFIGAN
Savoir News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *