Pour une sécurité proche des populations : Le président Faure Gnassingbé opte pour une « organisation militaire territoriale »

0
516

faure-voeux2014


Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a opté pour une « organisation militaire territoriale » avec la création de deux régions militaires et des secteurs militaires et de gendarmerie, afin d’assurer une sécurité de proximité aux populations.
 
Cette décision du président Faure Gnassingbé, s’inscrit dans la droite ligne de sa conception de la « refondation des forces de défense et de sécurité ».
 
« La nouvelle organisation militaire territoriale dans laquelle les forces armées togolaises et la gendarmerie nationale rapproche leurs structures, permettra une meilleure efficacité. Cette efficacité se traduira en particulier dans le domaine du renseignement et dans celui de la réaction rapide pour répondre aux situations d’urgence et de crise », avait souligné le chef de l’Etat en juillet dernier, devant de hauts responsables des forces armées à Kara (environ 420 km au nord de Lomé).
 
« L’objectif que nous devons tous partager, est de garantir la sécurité de notre cher pays le Togo, contre toute agression extérieure, mais aussi contre toute menace terroriste quel qu’en soit son origine. Notre souveraineté nationale ne peut et ne doit être remise en cause par personne. Notre liberté est à ce prix, même si, à aucun moment, nous ne remettons en cause bien au contraire, une coopération étroite avec nos alliés et nos voisins. Dans cette perspective, la police nationale sera très vite concernée par cette refondation en gardant son caractère spécifique », avait-il précisé.
 
« Rien ne doit nous faire douter de notre capacité à relever les défis de notre temps, dans le cadre démocratique décidé par le peuple togolais », avait martelé Faure Gnassingbé.
 
Le décret portant « organisation militaire territoriale » pris ce jeudi en Conseil des ministres, vise à asseoir toutes les mesures et actions relatives à cette refondation sur une base juridique appropriée.
 
Il prévoit à cet effet, un aménagement de la chaîne de commandement opérationnel, ainsi que des formations propices au renforcement de la sécurité à l’intérieur du territoire national et sur nos frontières.
 
Dans le « nouveau mariage » des forces de défense et de sécurité, les FAT et la gendarmerie nationale rapprocheront leurs structures, en raison de deux régions militaires et de deux régions de gendarmerie, subdivisées chacune en cinq secteurs.
 
Selon l’article 5 dudit décret, les deux régions militaires créées sont :
 
 la première région couvre les région maritimes et des Plateaux.
 
 la seconde couvre les région centrale, de la Kara, et des Savanes.
 
En ce qui concerne les régions de gendarmerie, le commandant de chaque région dispose de son état major région et de son centre opérationnel régional, avec à sa tête, un officier supérieur général secondé par un adjoint.
 
Sont également créés, des secteurs militaires et de gendarmerie. FIN
 
Edem Etonam EKUE
 
Savoir News
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 53 = 57