Session parlementaire mardi: le débat sur la constitution des commissions sera-t-il tranché?

0
624

assemble-togo_500

Les députés de l’Assemblée nationale se réunissent en session mardi prochain, a annoncé un communiqué du président de l’institution. C’est la première rencontre après l’ouverture de la session de plein de droit le 1er octobre dernier.

 

Selon la Constitution togolaise cette session est consacrée au vote du budget mais depuis son ouverture, elle est bloquée par une crise qui ne dit pas son nom. Et pour cause, les commissions et les présidents de commissions ne sont pas encore élus. Or c’est à ces dernières que les projets de budget adoptés par le gouvernement sont affectés.

 

La raison de ce blocage se trouve dans la gloutonnerie du parti au pouvoir. Ce parti après avoir fait main-basse sur le bureau de l’Assemblée qu’il s’est entièrement accaparé en violation du règlement intérieur du parlement, a poussé l’outrecuidance jusqu’à vouloir encore présider six des neuf Commissions du parlement ne reléguant que trois présidences de commission à se partager entre le groupe parlementaire ANC-ADDI, le CST et l’UFC.

 

Mais cette fois-ci, le groupe ANC-ADDI n’est plus prêt à tolérer cette situation. Il réclame la présidence de trois groupes parlementaires en raison d’un pour les députés ADDI et de deux pour ceux de l’ANC. A défaut de cela, ce groupe est prêt à laisser toutes les présidences de commissions au partir au pouvoir.

 

Face à cela, le bureau du parlement qui hésite trancher le débat ou du moins à faire concession ne peut plus convoquer de session. Du coup c’est l’institution parlementaire qui est en pleine paralysie. Et l’étude du budget peut attendre. Sans ordre du jour communiqué, on ne sait sur quel sujet les députés seront amenés à se prononcer mardi. Vont-ils se prononcer sur la constitution des commissions ? Réponse mardi.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

26 − 17 =