Accueil SPORT Sit-in pour le départ de Le Roy: Les manifestants dispersés

Sit-in pour le départ de Le Roy: Les manifestants dispersés



Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser ce samedi, une manifestation pour exiger le départ du sélectionneur des Eperviers du Togo Claude Le Roy, a constaté l’Agence avoir News.

Les manifestants ont été dispersés au moment où ils faisaient quelques va-et-vient et tentaient de faire le tour du stade. Ils scandaient des slogans, pour exiger le départ de Le Roy. Il est reproché aux manifestants de transformer le sit-in en une « marche ».

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK), initiateur de la manifestation, avait prévu dans un premier temps, une marche à travers les rues de Lomé. Mais la marche ayant été interdite pour raison « d’itinéraire », le MMLK a décidé de transformer sa marche en un sit-in, autorisé. Il est reproché aux manifestants de transformer le sit-in en une « marche ».

Le MMLK du Pasteur Edoh Komi exige le « départ immédiat » de Claude Le Roy pour « insuffisance et déficit de résultats à la tête des Éperviers » au terme de son contrat.

Le Togo a terminé « dernier » du groupe D, après sa défaite face au Bénin (1-2) lors de la dernière journée des éliminatoires de la CAN/2019, disputée le 24 mars à Cotonou. Les Éperviers avaient la possibilité de se qualifier, s’ils engrangeaient les 3 points de cette rencontre.

Par ailleurs, plusieurs voix se sont élevées ces derniers jours, pour exiger le départ du technicien français.
Pour l’instant, la Fédération Togolaise de Football (FTF) n’a pas encore réagi. FIN
Junior AUREL
 
source : savoir news
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

1 + 5 =

LES + LUS

Qui sont ceux qui ont honte de se présenter aux élections locales sous l’identité de leur parti?

« Nous savons ce que nous sommes quand nous voyons ce que nous avons fait ». Pierre...

Promotion du PND : Les contre-vérités de Faure Gnassingbé à Londres et sur BBC

Lorsqu’une seule famille gère un pays depuis 52 ans, avec son lot de violations systématiques de droits...

« Panique totale » dans le centre du Bénin: Au moins deux opposants tués, 50 policiers blessés

Plusieurs civils ont été tués par balles et une cinquantaine de policiers ont été blessés, dans les...

Togo, « Armes de guerre » de Faure Gnassigné : Comprendre la Supercherie.

Très à l’aise au micro des médias étrangers au détriment des organes de presse nationaux pour lesquels...

Togo : Chasse à l’homme contre les militants du PNP à l’intérieur du pays.

Le parti exige la libération de Ouro-Djikpa TchatikpiDans un communiqué rendu public le...