Social/Grève : Une rencontre prévue mardi entre la STT et le gouvernement (Yacoubou Hamadou

0
239

Yacoubou-Amadou_500


Les responsables de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) et des membres du gouvernement se retrouveront autour de la table de discussions, afin de trouver une solution à la crise qui secoue depuis quelques jours, l’administration publique notamment les secteurs de la santé et de l’éducation.

Une grève de 72 heures de la STT avait paralysé la semaine dernière ces deux secteurs. La même situation avait été observée le 4 et 5 avril dernier.

Cette situation a poussé les élèves à descendre dans les rues de Lomé et de plusieurs villes, notamment ce lundi pour réclamer les cours. A Dapaong, un élève de 12 ans a été tué par balle dans des manifestations.

La Synergie exige des discussions directes avec le gouvernement en huit points dont l’augmentation de 100% des salaires des agents de l’Etat. L’administration publique compte au moins 50.400 agents, selon les récentes statistiques.

« Demain (mardi), nous aurons une réunion du Conseil National du Dialogue Social (CNDS). Il y aura également une réunion avec les membres de la Synergie. Nous allons poursuivre les discussions pour que chaque partie nous dise concrètement ce qu’on doit faire pour avancer », a déclaré à la télévision nationale (TVT) Me Yacoubou Hamadou, le ministre du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale.

« Le gouvernement a déjà son schéma, puisque nous avions eu à présenter des propositions au niveau de la grille et de l’indice. Nous avons aussi reçu des contre-propositions des centrales syndicales sur lesquelles nous étions déjà en discussions », a-t-il souligné.

Selon le ministre, « on ne peut pas dire aujourd’hui que le gouvernement ne discute pas avec les protagonistes. Même si un seul togolais se lève et demande à rencontrer un membre du gouvernement, nous sommes tenus de le recevoir, puisque nous sommes là pour la population ».

« Donc, nous ne pouvons pas refuser de discuter, mais il faut aussi discuter dans un cadre donné et il faut savoir de quoi discuter. C’est sur ces éléments-là que les discussions s’étaient plantées », a souligné Me Yacoubou Hamadou.

La STT a décidé ce lundi lors d’une Assemblée générale, d’accorder deux jours (mardi et mercredi) au gouvernement, afin de permettre à un « groupe de contact » de mener les démarches avec le gouvernement pour l’ouverture des négociations. Une autre Assemblée générale est prévue jeudi prochain. FIN

Junior AUREL

savoir news

Laisser un commentaire