Société : Une campagne sur la budgétisation en faveur des enfants lancée par le FODDET

0
450

foddet_budget_enfants

La campagne de vulgarisation du commentaire N°19 du comité des droits de l’enfant, concernant la budgétisation en faveur des enfants a été lancée ce lundi à Lomé par le Forum des Organisations de Défense des Droits des Enfants au Togo (FODDET), appuyé par l’Ong « Save the Children International », a constaté une journaliste de l’Agence Savoir News.

 

Le commentaire N° 19 est axé sur l’article N°4 de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE), unique instrument juridique largement ratifié par la quasi-totalité des Etats parties des Nations Unies (196 Etats) et qui confère des droits aux enfants. Cette convention oblige les Etats à traduire dans les faits, le contenu de ses articles.

 

C’est dans ce sens que le comité national des droits de l’enfant s’est fait le devoir d’interpréter certains articles de ladite Convention, pour une meilleure compréhension et surtout une meilleure implémentation, à travers ce qu’il appelle « les commentaires généraux ».

 

La campagne de vulgarisation a été lancée par Paul Bernard Dotsevi (Président du FODDET), en présence de Mme Seynabou Ndiaye,(Représentante de Save the Children International).

 

Des parlementaires, des représentants de la société civile et d’Ongs œuvrant dans le domaine de la protection et promotion des droits des enfants, étaient aussi présents.

 

Selon M. Dotsevi, l’article 4 de la CDE stipule : »Les Etats parties s’engagent à prendre toutes les mesures législatives, administratives et autre qui sont nécessaires pour mettre en œuvre les droits reconnus dans la présente Convention. Dans le cas es droits économiques, sociaux et culturels, ils prennent des mesures dans toutes les limites des ressources dont ils disposent et, s’il y a lieu, dans le cadre de la coopération internationale ».

 

« Et c’est dans l’optique d’une meilleure compréhension en vue d’une implémentation, que le comité a fait le commentaire N° 19 concernant la budgétisation sensible aux enfants. Au Togo, nous avons tenu avec le financement de Save the Children International, à lancer cette campagne, car nous voulons rappeler aux autorités qu’il faut budgétiser en faveur des enfants », a-t-il expliqué.

 

« Le gouvernement fait des efforts certes, mais ce n’est pas encore assez. Nous tenons à saluer le chef de l’Etat et le gouvernement pour la prise du décret portant organisation et fonctionnement du Comité National des droits de l’Enfant (CNE). C’est un pas très important qui nous permettra de discuter des problèmes liés aux droits de l’enfant, des difficultés, les efforts, etc. afin d’avancer sereinement en matière de promotion et de protection des droits de l’enfant au Togo », a souligné M. Dotsevi.

 

Pour la représentante de Save the Children International, la pénurie d’investissements publics suffisants, efficaces, inclusifs et équitables consacrés aux enfants, demeure un des principaux obstacles à la réalisation des droits de l’enfant.

 

« Consacrer des investissements équitables, soutenus et à large assise à la protection et à la réalisation des droits des enfants, permet de poser les fondements d’une société juste, d’une économie robuste et d’un monde libéré de la pauvreté « , a-t-elle révélé.

 

Notons que le 19 octobre, le gouvernement togolais a pris un décret portant organisation et fonctionnement du Comité National des droits de l’Enfant (CNE), un geste qui (selon les associations de protection et de promotion des droits de l’enfant) marque sa détermination à respecter les engagements auxquels il a souscrits, à travers la ratification de la Convention relative aux droits de l’enfant et de la Charte Africaine des droits et du bien-être de l’enfant.

 

En rappel, le FODDET est un regroupement d’Ongs spécialisées dans la promotion et la défense des droits de l’enfant au Togo. FIN

 

Ambrosine MEMEDE

 
source : savoir news
 

Laisser un commentaire