Accueil TOGO ACTUALITÉ SOCIÉTÉ Des solutions pour l’eau, les déchets et le développement durable à Lomé

Des solutions pour l’eau, les déchets et le développement durable à Lomé

- Advertisement -

solution_eau_dechets


Les scientifiques industriels et venues de dix (10) pays du sud du Sahara, du Maghreb et occidentaux prennent part depuis ce lundi à Lomé, à la cinquième édition du colloque scientifique international sur l’eau, les déchets et le développement durable.
 
Les travaux dudit colloque ont été ouverts par les ministres de l’Environnement et des ressources forestières, André Johnson et de l’Enseignement supérieur et de la recherche, a constaté l’Agence de presse Afreepress.
 
Initié par l’Association innovation et technologie de Sfax (Tunisie) en collaboration avec les écoles des mines d’Alès et de Saint-Etienne (France), l’Université Senghor d’Alexandrie (Egypte) et celles de Lomé et de Kara et placé sous le thème : « eau, déchets et développement durable E3D», ce colloque de Lomé est une occasion pour tous les participants de faire émerger une réflexion constructive pour un développement durable dans les différents pays du monde sur l’eau, les déchets et le développement durable.
 
« Il urge de trouver des solutions idoines à ces questions de dégradation de l’environnement pour permettre de prendre en compte le processus de consommation et de production et pour le bien-être de la population », à confié le président de E3D, Martin Yelekouni.
 
Durant cinq (5) jours les participants à ce colloque mettront en exergue des solutions pour lesquelles chaque structure et pays s’en serviront pour pouvoir prendre en compte la gestion des déchets et de l’eau.
 
Pour le professeur Gado Tchangbedji, ce colloque vient à point nommé car dit-il, « il permettra de sensibiliser la population sur les responsabilités individuelles et collectives dans la préservation de la qualité des ressources naturelles et surtout dans la prise de conscience sur les problèmes de dégradation de l’environnement parce qu’au jour d’aujourd’hui, chacun ressent les conséquences du dérèglement climatique et tout ce que cela comporte comme corollaire en matière de production agricole et de santé publique ».
 
Dix pays du monde prennent part ce colloque à savoir le Benin, le Burkina-Faso, la République démocratique du Congo, le Niger, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, la France, Haïti et le Togo.
 
Elisabeth S.
 
source : afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

75 + = 76

LES + LUS

Togo, Prostitution : Le mode opératoire des proxénètes de Bar à Lomé

Le phénomène de la prostitution à Lomé se repend du centre-ville aux quartiers périphériques où les bars...

Guinéen : Et Alpha Condé vit son 19 août !

photo@RFI Depuis quelques jours, la Guinée est en ébullition. Ceci, du fait de la mobilisation populaire du peuple...

Folly Satchivi : « Il y a risque que je retourne en prison »

Le mouvement « En Aucun Cas » n’entend pas laisser Faure Gnassingbé briguer un quatrième mandat au...

Politique : Me Yawovi Agboyibor recommande la recomposition de certaines institutions avant la présidentielle de 2020

Le Comité d’action pour le Renouveau (CAR) était face à la presse, mercredi 16 octobre 2019 pour...

Justice : Folly Satchivi libéré par « grâce présidentielle »

Folly Satchivi Le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé a accordé ce mercredi, une « grâce présidentielle »...