Sortir le Togo de l’Invouloir

0
250

Pierre S. Adjété


Toujours au bon moment, l’histoire des peuples sait presser le pas pour rattraper le temps perdu. Alors, Ă  cette occasion-lĂ , « la seule chose dont il faut avoir peur est la peur elle-mĂȘme ». Le Togo presse ses pas vers l’échĂ©ance du 20 dĂ©cembre 2018. Avec audace, avec ambition, avec exigence, un tout nouveau contrat citoyen est en rĂ©daction au Togo. L’objectif est clair : un autre Togo doit naĂźtre Ă  la place de l’invouloir du rĂ©gime autoritaire.
ParticuliĂšrement fourbe et dernier Ă©lĂšve de la promotion dĂ©mocratie de la CEDEAO, la CommunautĂ© Ă©conomique des États de l’Afrique de l’Ouest, le Togo des cinquante derniĂšres annĂ©es est restĂ© insensible aux vertus de l’alternance politique. Le rĂ©veil Ă  la rĂ©alitĂ© dĂ©mocratique est ainsi brutal et embarrassant pour le pouvoir prĂ©sidentiel, devenu trĂšs discret contrairement Ă  ses habitudes. Rien n’est jouĂ©, mais la CEDEAO semble avoir appuyĂ© lĂ , ici, partout oĂč ça fait mal au rĂ©gime togolais. Le rĂ©calcitrant Togo est en punition devant toute la classe CEDEAO.
En guise de blague, et pour dĂ©tendre une atmosphĂšre accablante et gĂȘnante, la formule circule sur les rĂ©seaux sociaux comme le rĂ©sultat d’une consigne donnĂ©e par une maĂźtresse d’école : « le Togo est calme, on dirait que la CEDEAO Ă©crit les noms des bavards ». Nous sommes bien les premiers jours aprĂšs la fameuse Feuille de route de la CEDEAO, et les dignitaires du rĂ©gime sont introuvables pour faire des commentaires publics. D’autant plus que, par une entourloupette dont les officiels du pouvoir togolais possĂšdent encore le secret et l’indignitĂ©, un vrai faux CommuniquĂ© final de la CEDEAO a Ă©tĂ© publiĂ© pour masquer le dĂ©sarroi de la partie prĂ©sidentielle.
La dĂ©mocratie est une longue marche, surtout si l’on ne l’a pas commencĂ© tĂŽt. Il semble bien que la dĂ©mocratie soit bien vivante, les femmes et les hommes du Togo n’y ayant jamais renoncĂ©. Mais cette bĂȘte qui garde son souffle et remue sa queue a besoin d’ĂȘtre nourrie par un engagement consĂ©quent des citoyens, aussi bien Ă  l’intĂ©rieur du Togo qu’à l’extĂ©rieur. Au Togo, #PourLeTogo, la dĂ©mocratie est devant. Ni Ă  gauche ni Ă  droite, la quĂȘte de dĂ©mocratie, Ă  ce tournant particulier, exige une discipline Ă  toute Ă©preuve, un pur sĂ©rieux politique.
La rigueur de la #C14 fait toute la différence
La diaspora togolaise d’abord
 l’instinct Togo toujours vivant doit ramener Ă  l’essentiel : une soif Ă©norme de libertĂ©, une fiertĂ© convertible en actes, un ralliement autour de la reconquĂȘte de l’AssemblĂ©e nationale par la Coalition des partis de l’Opposition rĂ©publicaine, la #C14. C’est un objectif clair, unique et sans Ă©quivoque que doit Ă©pouser la diaspora. À l’échĂ©ance prescrite, l’AssemblĂ©e nationale doit ĂȘtre conquise avec l’aide et toute la force de solidaritĂ© de la diaspora togolaise. Le vent du changement doit souffler de l’extĂ©rieur vers l’intĂ©rieur du Togo.
Comme un Anglais Ă  New York, la diaspora togolaise est aussi devenue une Ă©trangĂšre lĂ©gale, chez elle, au Togo. Comme une « Servante Ă©carlate », la diaspora togolaise qui n’a de son pays que le souvenir du « bon vieux temps », a fini par porter tout le Togo, de grĂ© ou de force, et en a assurĂ© la reproduction. Cette diaspora doit confirmer, une fois de plus, son soutien Ă  la #C14 qui reste le porte-voix principal d’un destin si collectivement exprimĂ©.
« L’air de s’observer et de ne vouloir rien lĂącher », la #C14 a Ă©tĂ© au centre de toutes les spĂ©culations en devenant l’entitĂ© que certains aimaient dĂ©tester le plus. La fermetĂ© autant que la flexibilitĂ© a tenu ce groupe ensemble contre vents et marĂ©es : vents externes venant du large prĂ©sidentiel comme une torpille et marĂ©es d’incomprĂ©hensions internes. Porte-Ă©tendard de l’Opposition, la #C14 a su faire de la place aux autres entitĂ©s de la sociĂ©tĂ© civile, au point d’acquĂ©rir la salutaire reconnaissance de la CEDEAO comme partie prenante lĂ©gitime Ă  la solution de la crise togolaise.
Comment rĂ©unir nos capacitĂ©s autour de cette #C14 pour parcourir les Ă©tapes restantes? Nous n’avons de choix que d’utiliser ce canal pour contenir la bouillonnante dĂ©mocratie dans son Ă©veil redoutablement programmĂ© par la CEDEAO. À travers nos ambitions personnelles, c’est couramment que nous restons Ă©gotistes. Lorsqu’en tant que collectivitĂ© nous voulons rĂ©aliser des progrĂšs significatifs, il nous est fortement recommandĂ© d’agir comme un Peuple sous un leadership commun. La leçon apprise des avancĂ©es notables de l’histoire humaine est dĂ©sormais inscrite dans la Feuille de route offerte aux femmes et aux hommes du Togo
 Ce pays doit sortir de l’invouloir. Le Togo doit changer.
Pierre S. Adjété
7 août 2018
 

Laisser un commentaire