Sport : Bonne nouvelle pour l’ancien gardien togolais Obilalé.

0
1745
Kodjovi Obilalé

Par La Rédaction / Togoactualite

La CAF vient de faire un geste intéressante à l’endroit de l’ancien goal togolais KodjoviObilalé, grièvement blessé lors de l’attaque contre le bus de l’équipe du Togo survenue à Cabinda avant la CAN 2010 en Angola.

Il a été gratifié avec une  aide financière de la part de la Confédération africaine de football (CAF). La somme touchée par l’ex-gardien de but est estimée  10.000 dollars US. Cette somme devrait l’aider un peu dans son projet Agrofoot, centré sur l’agriculture durable. « Lorsque j’étais passé au Caire [où se trouve le siège de l’instance, Ndlr], la CAF avait promis de m’aider dans mes activités agricoles, explique l’intéressé. Je voulais les remercier parce qu’ils m’ont envoyé une lettre avec un chèque ». Lors des derniers Trophées de la CAF, l’ancien portier avait reçu un prix spécial pour son courage et sa reconversion.

Dix ans après cette tragédie, KodjoviObilalé garde toujours les séquelles. « Aujourd’hui, mon statut de victime n’a pas été reconnu, au niveau des instances africaines comme la CAF. Il n’y a pas eu de suite. Mais je pense que le nouveau bureau de la CAF est arrivé, avec d’anciens joueurs parmi ses membres, et que tout va pour le mieux. Ils font un boulot extraordinaire. D’ailleurs, j’ai été invité à la finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019 en Égypte. Je vais encore en Égypte pour assister à la cérémonie des Trophées de la CAF. Ça reste un signe de reconnaissance, aujourd’hui. Je tiens à remercier le président de la CAF, ainsi que Messieurs Anthony Baffoe et Samuel Eto’o qui militent beaucoup pour mon cas au sein de la CAF. […]L’histoire selon laquelle on avait pris le bus, bon, on n’est pas censé savoir ce genre de choses. Ça n’engage que les dirigeants. On n’est que des joueurs à qui l’on dit d’embarquer. Maintenant, ce qui est passé est passé. Il faut voir aussi le fait que, après cette suspension, la CAF a repris le dossier pour lever cette sanction. Je l’ai mal vécu à l’époque parce que j’étais allongé dans un lit d’hôpital avec des tuyaux partout sur le corps. Je l’ai très mal vécu. Mais tout ça reste derrière moi. Et j’espère qu’un jour j’obtiendrai une bonne reconnaissance de mon préjudice, pour pouvoir aider ma famille », avait-il lors de la soirée CAF Football awards en début d’année.

La Rédaction / Togoactualite

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

98 − 90 =