STNT, le nouveau syndicat des employés de Togocom

0
217

Le Syndicat des Travailleurs du Numérique du Togo (STNT) a organisé samedi son assemblée générale constitutive. Les travaux placés sous le thème : « Rôle du syndicat dans le management de la responsabilité sociale de l’entreprise dans le secteur du numérique à l’heure de la pandémie du Covid-19 » ont débouché sur la mise en place du Bureau exécutif dudit syndicat.

Les employés du groupe Togocom ont un nouveau syndicat. Le Syndicat des Travailleurs du Numérique du Togo (STNT) a été porté sur les fonts baptismaux samedi 18 juillet 2020, pour répondre à l’exigence de conformité vis-à-vis des mutations qu’a connues le secteur du numérique au Togo.

Les travaux de ce congrès constitutif ont abouti à l’élection du 1er bureau exécutif du syndicat qui compte 9 membres et est dirigé par M. Bodjona Bataka, élu au poste de Secrétaire Général. Il a promis de relever le défi de l’implantation du STNT dans une dynamique active tout en s’appliquant à élaborer une bonne stratégie de défense des intérêts et des acquis des travailleurs du Groupe Togocom. « Rassurez-vous qu’ensemble, nous mènerons le combat pour le bien-être des employés du Groupe Togocom, pour lequel nous avons le devoir de travailler pour dégager les bénéfices qui nous serons reversés de droit », a déclaré M. Bodjona.

Le Secrétaire général a souligné, dans son intervention, la disponibilité du STNT à travailler de concert avec les autres syndicats du secteur. « Tout en vous rassurant de notre bonne foi, voyez en le STNT la pièce manquante du puzzle de notre lutte commune. Sachez que nous sommes ouverts à tous ceux qui adhèrent à notre vision des choses, même à ceux qui pensent autrement que nous », a-t-il dit.

Conformément à ses statuts, le STNT se fixe pour objectifs d’unir en son sein tous les travailleurs du Groupe Togocom en activité ou à la retraite ; d’œuvrer pour l’épanouissement de tout travailleur de la société ; de participer à toutes les prises de décisions concernant les travailleurs ; d’étudier et défendre les intérêts sociaux, matériels, moraux et professionnels de ses membres, et de redynamiser le mouvement syndical et d’accroître la conscience professionnelle afin d’améliorer le rendement , la productivité et la qualité du travail.

Géraud Afangnowou/ Liberté Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 59 = 67