Accueil SOCIÉTÉ JUSTICE Tentative d’insurrection : Le Togo veut mettre la main sur "Master Tiger"...

Tentative d’insurrection : Le Togo veut mettre la main sur « Master Tiger » depuis la Belgique

- Advertisement -

Ils sont désormais 28 personnes à être arrêtées dans l’affaire de tentative d’insurrection orchestrée le 23 novembre dernier à Lomé et Sokodé. C’est ce qu’a annoncé le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Général Yark Damehane lors d’une rencontre avec le corps diplomatique au Togo tenue ce lundi 9 décembre 2019 à Lomé.

L’objectif était d’informer les ambassadeurs et missions accrédités au Togo, de la situation et solliciter leur aide afin de démanteler l’ensemble du réseau, dont certains sont hors du Togo.

« Le gouvernement a tenu à informer le corps diplomatique de ce qui s’est passé dans notre pays le 23 novembre 2019. Un mouvement appelé « Tigre de la révolution » a tenté de déstabiliser les institutions de la République. Ils se sont attaqués aux forces de l’ordre et de sécurité qui étaient en service et ont récupéré leurs armes. Ils ont molesté et poignardé ces agents. Leur objectif était de créer une insurrection armée », a indiqué le Général Yark Damehane.

Le gouvernement, a-t-il annoncé, a pris des dispositions pour arrêter les membres ce groupe. « Le réseau est large et grâce aux téléphones portables des 18 personnes arrêtées la semaine dernière, nous continuons à mettre la main sur les autres membres du groupe. Au jour d’aujourd’hui il y a 28 personnes interpellées qui feront l’objet de procédure judiciaire. Des objets compromettants qui ont été retrouvés dans les domiciles des inculpés notamment des indices de participation à cette tentative d’insurrection. Pour le cerveau du groupe, qui se fait appeler « Master Tiger » et qui vit en Belgique, c’est la justice qui va s’en occuper », a déclaré le ministre.

Entre autres, les ambassadeurs de Chine, des États-Unis, du Brésil, de la France, de l’Allemagne, du Ghana, de la CEDEAO et du Système des Nations-Unies ont pris part à cette rencontre.

Pour rappel, un gendarme a succombé à ses blessures suite à ces agressions et plusieurs autres ont été grièvement blessés. Au total quatre armes sont toujours entre les mains des membres de ce groupe informe le ministre.

Raphaël A.

source : afreepress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

73 + = 83

LES + LUS

Togocom : Les factures des fournisseurs toujours en souffrance pendant que les nouveaux patrons jouissent déjà des recettes

La privatisation opaque et au pas de charge du groupe Togocom au mois de décembre 2019 a...

OTR/Gaspillage des recettes de l’Etat : 18 véhicules 4X4 neufs pourrissent au soleil depuis un an

La corruption, la gabegie, le gaspillage ont franchi toutes les limites sous le régime RPT/UNIR. Forts d’une...

D’importants dégâts matériels enregistrés ce dimanche après un incendie à la Maison des Jeunes d’Amadahomé

Un incendie a ravagé ce dimanche 19 janvier 2020, la Maison des Jeunes d'Amadahomé à Lomé. Il...

Lettre ouverte au peuple togolais et aux amis du Togo

Objet : Togo : prise de conscience, rejet de l’illégalité de la Cour Constitutionnelle, et actions proposées pour une...

Fenêtre Sur l’Afrique du 18 janvier 2020 sur radio Kanal K.

Débat citoyen La composition de la CENI et de la Cour Constitutionnelle et la...