Tibou Kamara : ‘la question de la CENI trouvera certainement une solution’

0
254

Tibou Kamara


La premiĂšre rĂ©union du comitĂ© de suivi de la feuille de route proposĂ©e par la CommunautĂ© Ă©conomique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) pour sortir le Togo de crise, a fait flop. La question la plus importante relative Ă  la Commission Ă©lectorale nationale indĂ©pendante (CENI) incomplĂšte et sur laquelle les Togolais attendent ce comitĂ© et les protagonistes de la crise sociopolitique togolaise, n’a pas trouvĂ© de rĂ©ponse.
Pendant que du cĂŽtĂ© de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, le prĂ©sident du ComitĂ© d’action pour le renouveau (CAR), Me Yawovi Agboyibo parle d’un ‘marchĂ© de dupes’ et un dĂ©but d’échec, du cĂŽtĂ© du gouvernement, le ministre de la fonction publique, Gilbert Bawara se rĂ©jouit que personne n’a mis en cause les mesures annoncĂ©es par la CENI.
« Quelles que soient les prĂ©occupations qui sont exprimĂ©es, l’Etat et les institutions continuent et nous allons faire en sorte que le processus soit le plus inclusif possible », a ajoutĂ© le point focal du gouvernement.
Brigitte Adjamagbo Johnson, coordinatrice de la coalition des 14, n’est pas d’accord avec le ministre. Pour elle, il faut d’abord un chronogramme global sur la mise en Ɠuvre de la feuille de route et se prononcer clairement sur la question de la CENI et dire que ce qu’elle a fait jusqu’à prĂ©sent, ne relĂšve pas de la mise en Ɠuvre des recommandations de la CEDEAO.
Pendant ce temps, les émissaires de la facilitation jouent encore la diplomatie. « Il faut se féliciter de la confiance qui renaßt progressivement entre les acteurs et la volonté partagée par eux de régler les choses qui sont mises en cause dans le processus par le dialogue et la concertation », dira Tibou Kamara, le conseiller spécial du président guinéen.
Il reconnaĂźt tout de mĂȘme que le processus rencontre des difficultĂ©s et des goulots d’étranglement, mais grĂące Ă  la persĂ©vĂ©rance de la facilitation, a-t-il marquĂ©, on parviendra Ă  des solutions qui satisferont l’ensemble des acteurs.
Un compte rendu fidĂšle des 2 jours de travaux seront fait aux facilitateurs de la crise politique, les prĂ©sidents ghanĂ©en, Nana Akufo-Addo et guinĂ©en, Alpha CondĂ©. Les deux chefs d’Etat sont annoncĂ©s Ă  LomĂ© dans les prochains jours, pour se concerter avec leur homologue togolais, Faure GnassingbĂ© et faire progresser de façon inclusive le processus Ă©lectoral
« La question de la CENI trouvera certainement une solution lorsque nous en ferons un compte rendu Ă  nos 2 chefs d’Etat parce que c’est le gage d’un climat de confiance beaucoup plus important au sein du processus et de la garantie de la participation effective de l’opposition aux Ă©lections », a soulignĂ© le ministre d’Etat guinĂ©en.
Mais en attendant leur arrivĂ©e, le 17 septembre prochain, des observateurs Ă©lectoraux au nombre de 20, des experts Ă©lectoraux au nombre de 2 et un conseiller en matiĂšre constitutionnel et juridique recrutĂ©s par la commission de la CEDEAO seront au Togo pour suivre de prĂšs le processus de mise en Ɠuvre de la feuille de route.
 
Global actu
 

Laisser un commentaire