TOGO : À qui profite les crimes? Qui a donné l’ordre pour que le Colonel Madjoulba Bitala soit assassiné ?

0
1786
photo@La Nouvelle

Au Togo le régime RPT/UNI au pouvoir depuis plus de 53 ans n’est qu’un groupement de criminels, sanguinaires, et assassins. Cette famille maléfique et sa bande ont pour devise Frauder, Voler, Emprisonner, Tuer et Assassiner.

Depuis le 14 avril 1967 jusqu’à ce jour, ce régime du père au fils a tué plus de 20.000 Togolais. Ils tuent pour la conservation du pouvoir, comme si c’est leur propriété privée.

Pourquoi le fils emboite t-il les pas de son père ?
Qui a donné l’ordre pour que le Colonel Madjoulba Bitala soit assassiné ?
À qui profite le crime alors?

L’assassinat sauvage, cruel et horrible du Colonel Madjoulba Bitala Toussaint dans la nuit de dimanche à lundi 4 mai 2020 dans son bureau au camp, vient rallonger la liste des victimes militaires dont les assassins n’ont jamais été inquiétés tout simplement parce que c’est sur ordre et pour la conservation du pouvoir. La mort violente de l’officier supérieur originaire de Doufelgou suivra-t-elle la même voie en restant sans suite comme par le passé, ou arrivera-t-on un jour à trouver son ou ses assassins?

En tout cas, Faure Essozimna Gnassingbé, chef de l’Etat, ministre de la Défense, et son beau-frère général Abalo Félix Kadangha, chef d’état major, en leur qualité de premiers responsables de l’armée tribale et clanique, ont intérêt à éclairer les Togolais sur les vraies circonstances de la brutale disparition de l’ex-chef de corps du premier Bataillon d’Intervention Rapide (1er B.I.R.).

Nous aurions aimé que les populations de Doufelgou ne soient pas seules à manifester pour protester contre la mort injuste et violente d’un des leurs. Le Colonel Madjoulba Bitala, avant d’être Naoudeba, est Togolais, et sa disparition subite fait mal à tous les Togolais qui doivent se lever comme un seul homme et demander que justice soit rendue.

Certes, les replis ethniques que nous observons ça et là au Togo ne sont que le résultat de la politique de diviser pour régner encouragée par le régime despote, sanguinaire et dictatorial que nous subissons depuis plus d´un demi-siècle.

L’assassinat de ce Colonel ne doit pas rester impuni. Bien que ce dernier ait rendu service à ce régime diabolique, le peuple togolais a cette fois ci-le droit de savoir et de connaître les criminels qui sont sur la terre de nos Aïeux.

La Nouvelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

84 − = 78