Le Togo accorde de l’importance au Protocole à la convention de l’OUA sur la prévention et la lutte contre le terrorisme

0
679

faure_accra_cedeao


Le terrorisme et le radicalisme violent deviennent de plus en plus prononcés dans la sous-région ouest africaine. En témoignent les attaques terroristes de novembre 2015 au Mali, de janvier 2016 à Ouagadougou au Burkina Faso et de quelques jours à Grand-Bassam en Côte d’Ivoire.
 
Devant ce fléau qui fait des victimes innocentes aussi bien nationales qu’expatriés, les Etats se lancent dans des actions concrètes. Nombreux sont ceux qui appellent déjà à une lutte coordonnée au niveau sous régional.
 
A côté des simulations organisées par les forces de l’ordre et de défense ces derniers temps au Togo, le gouvernement, en conseil des ministres vendredi dernier, a adopté le projet de loi portant ratification du Protocole à la convention de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) sur la prévention et la lutte contre le terrorisme adopté à Addis-Abeba le 8 juillet 2004.
 
Selon le communiqué ayant sanctionné les travaux du conseil, « la ratification de ce protocole permet au pays de participer pleinement aux initiatives et actions collectives en matière de lutte contre le terrorisme et de bénéficier de l’assistance technique des institutions spécialisées dans la lutte contre ce fléau ».
 
Le protocole a pour objectif principal de renforcer la mise en œuvre efficace de la convention, de coordonner et d’harmoniser les efforts du continent dans la prévention et de la lutte contre le terrorisme dans tous ses aspects.
 
Il complète la convention d’Alger de juillet 1999 et innove en ce qu’il prévoit la mise en place d’un mécanisme pour la lutte contre le terrorisme.
 
Le projet de loi doit passer devant l’Assemblée nationale pour sa ratification.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 23 = 33