Togo : Après le limogeage d’Ayassor une ruée de ministres vers les charlatans et autres faiseurs de miracles


Adji Otèth Ayassor même limogé du gouvernement ! On n’arrive pas à croire 72 heures après, même si c’est la vérité. Wallaï, si ce n’est pas que nous-mêmes on a suivi la lecture du décret par l’oiseau de mauvais augure annonceur de mauvaises nouvelles de la « TéVéTé », on allait gifler celui qui viendrait nous dire que le ministre « tazo » (chauve) a subi un débarquement en Normandie à Défalé.
 
Caricature : Donisen Donald / Liberté
Caricature : Donisen Donald / Liberté


Dans un premier temps, on avait pensé à un poisson d’avril en différé pour nous blaguer. Le journaliste ayant pour devoir de vérifier une info qui parait même évidente, d’aller à la source, d’avoir les preuves de la preuve, nous nous sommes donné la peine de nous rendre au CASEF ou loge le ministère de « monsieur 10% » « gnassingbélandais » pour constater de visu s’il y aura déménagement. Et effectivement on a vu un gros camion cargo charger des effets, et c’est ce qui nous a convaincu que le gars est vraiment viré. Bon, passons !
 
C’est Monsieur « retro-commissions » seul qui est concerné par le limogeage. C’est lui seul qui a énervé le grand boss et il lui a donné un coup de pied aux fesses. Le gars est déjà parti, avec ses péchés géants comme les œufs de dinosaure. Mais si seulement « Woabé » savait ce qu’il entraine chez ses ministres par cette décision culotée ! Selon les infos sûres sûres, depuis ce lundi, les cœurs des préposés restés au « gouverne et ment » battent la chamade. C’est l’incertitude totale et ils se font du mauvais sang sur leur sort. Par peur, les deux gardiens du « Koffi Trésor » qui loge entre les jambes se sont considérablement rétrécis chez certains. Ils doivent sans doute se rappeler cet adage qui dit que si c’en est ainsi pour une feuille verte, qu’en serait-il pour une feuille morte. Ils ont le pressentiment qu’Ayassor n’est que le début d’un vaste toilettage prévu par le « p’ti », et certains refuseraient même de s’alimenter. Et dans cette situation d’incertitude sur leur avenir, la plupart auraient renoué avec leurs marabouts qu’ils avaient oubliés depuis la formation de l’équipe Klassou en juin 2015.
 
Selon les sources, c’est à une ruée de ministres vers les charlatans et autres faiseurs de miracles pour les aider à être maintenus qu’on assiste. Ils ont peur d’être les prochains limogés et certains passeraient carrément leurs nuits chez ces marabouts, à défaut de les héberger carrément chez eux. Il nous revient que depuis la jurisprudence de ce lundi 20 heures, les ministres sont très assidus à suivre le journal sur la TVT…
 
Source : Liberté