TOGO: Arrestation d’Agbéyomé Kodjo à son domicile par les forces de sécurité.

0
10955
Agbéyomé Kodjo après avoir voté dans un bureau de Lomé, le 22 février 2020. REUTERS/Luc Gnago

L’opposant et autoproclamé President élu du Togo, candidat de la dynamique Kpodzro à l’issue du scrutin présidentiel du 22 février dernier, vient d’être arrêté à son domicile par les forces de l’ordre et conduit au SCRIC, les services de renseignement.

Tard hier nuit, son quartier avait été bouclé et des éléments des forces de sécurité avait bloqué la rue menant à son domicile de même qu’un blindé positionné devant sa maison.

C’est autour de 9h GMT ce matin que l’assaut a été donné contre sa maison barricadée. On pouvait entendre le bruit des matériaux des forces de sécurité contre son portail qui a été défoncé.

Agbéyomé Kodjo avait été convoqué par trois fois pour être entendu par les services de renseignement suite à une plainte du procureur de la République qui avait entre temps demandé la levée de l’immunité parlementaire du député Kodjo. Mais par deux fois il avait refusé de se rendre à « l’invitation ». Hier, ses avocats lors d’une conférence de presse, avait affirmé que leur client malade, ne se rendra pas à la convocation de ce jour, dénonçant dans le même temps une procédure viciée qui avait conduit à la levée de son immunité de député.

Le procureur reproche à Agbéyomé Kodjo d’utiliser les emblèmes de l’État pour se prévaloir président de la République, de s’être adressé aux forces armées togolaises en tant que président de la République, de voie de faits et enfin selon les dernières informations, d’insubordination.

Il est actuellement dans les locaux du SCRIC qui le présentera dans la journée au procureur de la République. Selon des sources fiables, il est en bonne santé et n’a pas été brutalisé.

Dans le contexte particulier du Covid-19 et au regard de la longue histoire politique tourmentée du pays, que cette plainte n’aboutisse pas, qu’un compromis soit trouvé afin d’apaiser le pays et rassembler tous ses fils à faire face à la pandémie actuelle. Que tous les cœurs s’apaisent et que le bon sens et l’amour de la patrie l’emportent sur d’autres considérations.

Anani Sossou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

74 − 64 =