Togo, Campagne électorale : 10 millions pour acheter des consciences dans le Kloto

0
411

Prévue pour s’achever ce jeudi, la campagne électorale dans la perspective de la présidentielle 2020 se poursuit avec ses lots de violations flagrantes du code électoral en vigueur. Après la perturbation, à des endroits divers, de plusieurs meetings des candidats de l’opposition, par des groupes d’individus se réclamant pro pouvoir, c’est le Parti Union pour la République (Unir ) qui opère une vaste opération d’achat de conscience dans la Préfecture de Kloto avec des cadeaux de diverses natures.

Le cas le plus frappant et ahurissant s’est produit dans le canton de Kuma, plus précisément à Kuma Adame, dans la commune de Kloto 3 quand, en plein culte, une délégation du Parti présidentiel s’introduit dans le temple pour offrir, en espèces, une enveloppe de 10 millions de FCFA à l’église évangélique presbytérienne du village. Remis au Modérateur par le Maire de Kloto 3 de la sensibilité Unir, nous informe notre correspondant à Kpalime, l’enveloppe devra servir à la construction du presbytère de Kuma Adame.

Cet acte qui a été abondamment relayé sur les réseaux sociaux, fait, depuis lors, objet de commentaires, de désapprobation et de raillerie à ne point finir, du fait qu’il a ni plus ni moins des allures de corruption et d’achat de conscience défendus par le Code électoral. « Si on ne refuse pas un cadeau, il faut néanmoins reconnaître que c’est un cadeau empoisonné qui va noyer les efforts des populations qui se battent, selon leur rythme en fonction des moyens, pour construire leur propre presbytère. Maintenant que c’est fait, il faut s’attendre à une récupération politique à la fin», se désole un originaire de Kuma Adame qui a requis l’anonymat. «
Si c’est seulement en période électorale qu’on se souviendra des gens de Kuma, alors il faut maximiser, puisque en même temps est mieux. Nous, nous souhaitons une voie goudronnée pour tout KUMA», ironise un autre, toujours au micro de notre correspondant Cleophas Dunya. «C’est tout simplement une méthode de banditisme politique qu’on ne doit pas cautionner. Encore qu’elle viole à volonté les textes qui garantissent l’organisation des élections libres et transparentes des élections. Et c’est malheureusement ça la vraie face du régime cinquantenaire qui s’est imposé aux togolais », ajoute, pour sa part un activiste proche de l’opposition.

Aux dernières nouvelles, on apprend que de Kuma Adame, cette vaste opération d’achat de conscience du Parti Unir s’est étendu dans le canton avec la construction inopinée de forages dans certains villages du canton, comme Bala et Apéyémé. Ainsi va malheureusement le Togo des Gnassingbé. , Rongé par l’usure du pouvoir, le régime n’a pour stratégie politique qu’appauvrir les populations pour mieux les dominer. Triste constat !

Source : Fraternité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 67 = 72