vendredi 26 février 2021

Togo – Communiqué MMLK : De la nécessité au Togo de rapprocher les instances des judiciaires des justiciables


mmlk_500x90



DE LA NECESSITE AU TOGO DE RAPPROCHER LES INSTANCES JUDICIAIRES DES JUSTICIABLES AFIN D’UNE PRESTATION EFFICACE ET SATISFAISANTE
Lomé, le 26 Février 2016
 
Le Mouvement Martin Luther KING –la Voix des Sans Voix déplore le déroulement des audiences dans une unique salle pour autant de dossiers enrôlés par les parquets du Togo et appelle les autorités judiciaires à rapprocher les instances judiciaires des justiciables afin d’une prestation et d’un service efficace et satisfaisant.
 
En effet,le Mouvement Martin Luther KING constate que le processus de modernisation de la justice au Togo est marqué par un coup d’arrêt et est confronté aux rudes épreuves notamment les dispositions pratiques pour exécuter dans le temps et dans l’espace les décisions et les recommandations liées à cette dynamique. Tous les acteurs tels que le parquet ,les avocats ,les huissiers ,les notaires ,les commissaires-priseurs et les justiciables sont unanimes à reconnaître les défaillances et les carences qui continuent de miner les juridictions nationales .Car ,comment peut-on admettre que pour des milliers de dossiers enrôlés par exemple à Lomé ,donc prêts pour les audiences publiques en un jour ,il n’y ait qu’une seule salle aménagée pour la circonstance , où siègent un Président de séance ,un magistrat du ministère publique et un greffier devant un parterre et une pléthore de prévenus ?Aussi, les détenus de nos prisons sont-ils attendus à cette audience le même jour. Il ressort malheureusement que peu de prévenus passent à l’audience et la majorité renvoyées aux calendes grecques alors qu’ils passent toute la journée aux parquets dans l’espoir d’être situés sur leur sort. Ironie du sort ! Du temps perdu, des énergies perdues, du déplacement perdu et de l’espoir perdu ! Reviendra ou ne reviendra pas à la prochaine fois, sedemande-t-on toujours ?
Malgré tout, le Mouvement Martin Luther KING tient à saluer la prise de conscience des juges et des magistrats de nos cours et tribunaux travaillant dans ces conditions misérables et les exhortent à honorer comme serviteurs de Dieu à la prestation du serment liée à leurs fonctions de magistrature.
 
Toutefois, au regard de ce qui précède, le MMLK demande aux autorités hiérarchiques de doter les instances de plusieurs salles d’audiences notamment à Lomé et à Kara afin de servir davantage des milliers de demandeurs à la fois. ; ce qui nécessite davantage du personnel.
Pour rapprocher ces instances des justiciables, le MMLK demande la création d’une Cour d’Appel à Tsévié, chef-lieu de la Région Maritime de même que Atakpamé, Sokode et Dapaong .Ce sont les impératives de la modernisation de la justice , qui ont certes un prix mais qui sont de nature à consoler les concitoyens, alléger leur souffrance et à les rassurer de la vivacité de l’Etat de droit que nous entendons construire.
Le MMLK demande que les nouvelles préfectures soient dotées chacune d’un tribunal de première instance.
Le MMLK estime qu’après les élections locales, chaque commune de Lomé disposera de ses instances juridiques en vue de désengorger le parquet central de Lomé.
 
Le MMLK, attachéfermementà la présomption d’innocence jusqu’à ce que les faits soient établis, demande que les détenus comparaissent dans une salle appropriée et aménagée pour leur audience.
Le MMLK exige que des audiences soient programmées de manière à ne pas subir de renvois qui finissent par décourager les justiciables et faire disparaitre leurs dossiers.
 
Le MMLK,préoccupé par le non-respect et la non-exécution des décisions et des arrêts de la justice, demande qu’il soit en place une brigade de suivi et de contrôle dans ce sens.
 

Le Président,
 
Pasteur EDOH K.KOMI

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *