TOGO/Confidentiel : Le plan de l’arrestation du Dr Agbéyomé Messan Kodjo, Président de la République démocratique élu par le peuple est de l’envoyer en prison à Kara

0
6720

Du 11 au 12 mars 2020, des soldats armés et avec des voitures de guerre étaient parti encercler le domicile du Dr. Agbéyomé Messan Kodjo, Président de la République démocratique élu par le peuple dans le seul but de l’arrêté et le jeté en prison. Tout simplement parce que ce dernier devient très gênant en réclamant la vérité des urnes et sa victoire volée et donnée à Faure Essozimna Gnassingbé, président de la République sortant qui n’a jamais gagné aucune élection présidentielle dans ce pays, mais qui a toujours été imposé par l’armée togolaise à la solde d’un seul homme et sa bande qui vole et pille le pays depuis plus de 53 ans.

Pour une énième fois, le peuple a dit non au fils d’Etienne et de Sabine, le 22 février 2020 dans les urnes. Mais la CENI et la Cour Constitutionnelle, deux Institutions de la République dont les membres sont aussi des esclaves de la monarchie, par peur pour leurs vies, ont proclamé leur éternel champion et messi « vainqueur » avec des résultats falsifiés et tronqués, histoire de plaire à leur roi au détriment des vrais résultats issus des urnes.

Le plan concocté sur ordre de Pius Kokouvi Agbétomey, ministre de la justice et des gardes de sceaux, à Blaise Essolizam Poyodi, Procureur de la république, est d’enlever l’immunité du Président démocratiquement élu avec de fausses accusations, afin de l’envoyer directement en prison à Kara. Ainsi va la Justice togolaise qui est aux ordres de ceux qui pensent que le Togo est leur propriété privée.

Nous informons l’opinion nationale et internationale bien que les soldats se sont replié, le plan machiavélique du régime tyran et dictatoriale est toujours d’actualité. Le peuple togolais assoiffé de la liberté, de la démocratie, et qui a plébiscité le candidat de la dynamique de Mgr Kpodzro dans les urnes le 22 février 2020, doit rester éveiller et debout pour que le gagnant de cette élection présidentielle ne soit pas envoyer à la prison de Kara et qu’il soit empoisonné comme ce régime RPT/UNIR à toujours l’habitude de faire, depuis le temps du père criminel et sanguinaire.

source : La Nouvelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

9 + 1 =