Togo/ Le Consul Noël DESSALCES décédé à Lomé a été conduit à sa dernière demeure en France

0
525

noel_dessacles


Le lundi 04 janvier 2016, le Consul Honoraire du Togo pour la Région de Rhône-Alpes en France Noël André DESSALCES décédé à Lomé a été conduit à sa dernière demeure au cimetière de Saint-Just dans la ville de Saint- Just-Rambert(Loire) en France. C’était en présence d’une grande foule et une forte délégation Togolaise composée entre autres de l’Ambassadeur du Togo à Paris, de l’Ambassadeur du Togo auprès de la Francophonie et de l’Unesco, de l’ancien ambassadeur du Togo en Belgique et Honorable Gong Felix Kodjo SAGBO et de son épouse, d’une forte délégation de l’ambassade et de la Communauté Togolaise à Paris,des responsables d’institutions et d’organisation dont Charles LAGRANGE, Président de l’association Amour Sans Frontières, de l’épouse du disparu Renée Chantale et des deux enfants : Bernard et Fagueye, des parents, des amis, des collègues,des proches et du public.
 
Noël André DESSALCES, Consul Honoraire du Togo pour la Région de Rhône-Alpes en France est décédé dans sa chambre dans un hôtel du centre ville de Lomé, le dimanche 20 décembre 2015 alors qu’il était dans le pays dans le cadre de sa mission consulaire où il organisait l’action de vaccination contre le Tétanos prénatal et d’autres activités humanitaires et sociales.
Plein d’initiatives, entreprenant et d’un grand dynamisme, Noël DESSALCES s’est réalisé autant dans les activités sociales et humanitaires que dans ses responsabilités consulaires qu’il assumait avec un grand dévouement et dans le cadre desquelles beaucoup de ses proches ont appris à le connaître et à l’apprécier.
 
Nommé Consul Honoraire de la République du Togo le 15 janvier 2008, Noël DESSALCES a pratiquement créé de toute pièce le consulat qu’il développa aussi pour venir en aide à la diaspora locale et surtout faire connaitre le Togo aux institutionnels lyonnais. Il a mené diverses actions entre autres l’adhésion du Consulat du Togo de Lyon au Corps consulaire de Lyon, à l’Union des Consuls Honoraires de France (UCHF) et à la Fédération Européenne Diplomatique et Consulaire (FEDEEC), l’appui culturel aux jeunes Togolais,sa contribution pour la rénovation de la Maison des Esclaves d’Agbodrafo, l’appui dans le domaine de l’Education, de la Santé, du Tourisme sur le Togo et autres. Son établissement portait haut et fort les couleurs du Togo.
 
Noël-André Dessalces, né le 22 décembre 1945 à Saint Julien Chapteuil (Haute Loire), et marié à Renée Chantale était père de deux enfants : Bernard et Fagueye. Après avoir suivi ses études primaires et secondaires chez les frères des Ecoles Chrétiennes à Yssingeaux en tant que pensionnaire, il vient rejoindre l’Ecole de La Salle à Lyon pour obtenir un BTS en chimie minérale. Il étudiera ensuite au Conservatoire National des Arts et Métier pour obtenir son diplôme d’ingénieur (CNAM). Après une carrière de 19 ans dans le groupe Alsthom (Delle-Alsthom) où il travaille dans le traitement de surface des métaux et dans l’anticorrosion, la tropicalisation des matériels électriques, il achète une petite entreprise de traitement de l’aluminium dans le Beaujolais, affaire qu’il transféra à Lyon au Port Édouard Herriot pour la développer et qui deviendra l’une des plus importantes sociétés du secteur en France.
 
Dans les années 90, il est l’un des premiers avec le Président François Turcas à créer la Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprise (CGPME) qui compte à ce jour plus de 3000 adhérents. Longtemps à la commission internationale au sein de laquelle il a développé des liens dans les pays africains (Sénégal, Benin, Togo Cameroun et Afrique du Nord) il délocalise une partie de ses productions en Roumanie en créant la société Anorom.
 
Le 10 décembre 2015, la Maison des Esclaves d’Agbodrafo au Togo et le bord de mer ont été illuminés sur l’initiative de Noël DESSALCES.
Il s’agit pour lui de rendre hommage aux illustres Rois, aux hommes et femmes qui ne sont plus de ce monde et au photographe Jean Marie GERARD.
 
La cérémonie de bougies répondait aussi à un clin d’œil à la COP 21 et un SOS aux dirigeants de la Planète face à l’érosion côtière notamment celle que connaissent certains milieux de la préfecture des Lacs au Togo, son deuxième pays.
C’est au cours de la rencontre d’Agbodrafo que le Comité International des Gongs de Capard, a eu à faire l’annonce de la remise d’un Prix International à Noël André DESSALCES. Ce jour, plusieurs personnes se sont succédées pour parler des bonnes œuvres de Noël André DESSALCES et pour le féliciter pour ce Prix qu’il devrait recevoir le 18 février 2016 à l’Hôtel de ville de Lyon.
 
Le Consul DESSALCES a soulagé la peine de plusieurs personnes et a œuvré dans le secteur de la santé avec un appui permanent depuis plus de 15 ans à des léproseries, des orphelinats, des institutions et autres au Togo. Pour sa dernière mission, il avait prévu un don de vaccins pour la Croix Rouge Togolaise. Et il apportait souvent son aide pour les soins des enfants qu’il aimait beaucoup et dont il défendait les droits.
 
Il a participé à la construction des bâtiments de certaines écoles au Togo et il apportait souvent son appui aux enfants pour leur scolarisation. Il faisait des dons de livres aux bibliothèques et aidait les associations culturelles avec l’organisation de créations artistiques et de tournées internationales. Sa contribution à la rénovation de la Maison des Esclaves d’Agbodrafo est remarquable. Il a fait des éditions de livres sur le Togo dont ″Moi Jacob, l’Esclave d’Agbodrafo ″.
 
M. Noel DESSALCES intervient aussi dans le social, l’humanitaire, la sauvegarde du patrimoine.
Auprès de sa famille, de son entourage et de la diplomatie son décès laisse une douleur indescriptible, tellement l’homme aura marqué son temps sur la terre par des actions de développement.
Justement le Comité International des Gongs de Capard(une association regroupant 45 pays actuellement) a décidé en dépit de son décès de lui remettre le Prix International Gong de Capard à titre posthume le 09 janvier 2016 au SMA à Lyon, en France.
Au Togo, le mardi 29 décembre 2015, la grande salle de l’Hôtel de Bourse (CNTT) à Lomé avait servi de cadre à une cérémonie d’hommage à l’illustre disparu Noël André DESSALCES. Cette cérémonie était précédée d’une veillée catholique de prières et de chants.
 
La rencontre d’hommage de Lomé qui est à l’initiative du Comité International des Gongs de Capard a connu la présence du corps diplomatique, des autorités gouvernementales, des représentants de l’Ambassade et du Consulat de France ainsi que des amis de Dessalces, des chorales, fanfares, groupes de musique, artistes, journalistes, des enfants d’Agbodrafo et d’autres personnes encore.
 
Au cours de la rencontre de Lomé plusieurs personnes ont eu à rendre des témoignages et des hommages à Noël André DESSALCES. Entre autres, il faut noter l’intervention du Délégué International du Comité International des Gongs de Capard, le Journaliste et Ecrivain Togolais Emmanuel Vivien TOMI, un ami très proche de DESSALCES. Il y a eu aussi les témoignages du Maire du 5eme arrondissement de Lomé BILANTE Madjabida ; de Dieudonné AGNAMA Secrétaire Général de CVD d’Agbodrafo ; d’Assiakoley Mensah Edoe, Représentant de la Maison des Esclaves à Porto-Seguro (Agbodrafo) ;de Christina DJAMAH ; de Mme Irma Boto SCHNEIDER Directrice de Safari et de Joêl DELPALU, un ami d’enfance de DESSALCES .
La veillée catholique de prières et de chants était conduite par le Révérend Père Geoffroy DJANKELE, curé de la Paroisse St Joseph.
 
Les enfants d’Agbodrafo ont émerveillé l’assistance avec des chants de souvenirs et d’adieu à l’illustre disparu Noël André DESSALCES qui laisse un grand vide ,sa famille et des proches difficiles à consoler.
 
source : Reportage à Lomé et à Lyon
Plume Libre
 

Laisser un commentaire