Togo-CPI accuse réception de la plainte contre le ministre Yark Damhame



Des menaces suivies de répressions sanglantes des manifestations du Parti National Panafricain (PNP) le 19 Août dernier, les familles et parents des victimes7, le Collectif des Togolais vivant en Belgique, Allemagne, France, aux Etats Unis d’Amérique, Canada et le Mouvement national de Libération du Togo ont déposé une plainte contre le colonel Yark Damhame, ministre en charge de la Sécurité et de la Protection civile à la CPI. L’institution de Fatou Bensouda a accusé réception du dossier.
 
«En effet, monsieur Damehane YARK s’est rendu, par ses déclarations tenues sur les ondes de plusieurs médias publics et privés lors d’une conférence de presse publique, appelant clairement à la répression, seul responsable de la répression barbare des manifestants pacifiques marchant les mains nues », stipulait la plainte signée depuis le 22 Août. Des pièces, images et vidéos avaient été jointes au dossier pour corroborer les faits.
 
La partie civile doit être satisfaite de l’accusé de réception en date du 04 Septembre, qu’elle s’est vue adressée par la CPI.
 
Le bureau du procureur de la Cour Pénale Internationale accuse réception de vos documents/votre lettre, lit-on dans le courrier signé de Mark Dillon, Chef de l’Unité des informations et des éléments de preuve.
 
La CPI précise : Nous ne manquerons pas de vous communiquer par écrit la décision qui aura été prise à ce sujet, ainsi que les motivations qui la justifient.
 
Même s’il est de temps en temps perçu dans des événements officiels d’envergure, le ministre Yark a observé un curieux silence, depuis la barbarie du 19 Août.
 
A.Lemou
 
source : icilome