Togo : De l’obligation des masques pour tous

0
1173

Dès l’annonce du premier cas confirmé du nouveau coronavirus au Togo, le 06 mars 2020, l’on a alors assisté une augmentation des personnes infectées obligeant le gouvernement togolais à décréter l’état d’urgence pour une période de 3 mois et inviter les populations à l’observance les gestes barrières pour éviter la propagation du virus. Aujourd’hui, même si la tendance est en baisse par rapport au nombre de cas actifs, l’indiscipline observée au sein de la masse avec ceux qui refusent de se protéger pour protéger les autres, mérite que des mesures coercitives soient prises.

La pandémie du coronavirus continue sa folle et macabre course dans le monde entier faisant plus de 150 mille morts. S’agissant du Togo, le pays de Faure Gnassingbé a déjà dépassé la barre de 80 personnes infectées et 06 décès enregistrés ce lundi 20 avril 2020. Si du côté du gouvernement, des efforts relatifs sont quotidiennement faits pour circonscrire le mal sur le territoire national, au sein de la population, l’on assiste encore à l’insouciance de quelques esprits têtus, ces indisciplinés de Togolais qui refusent l’observance des mesures barrières. Du constat de notre rédaction, il est à noter que certains se comportent encore comme si de rien n’était. Ceux-ci, sans cache-nez dans leur activité quotidienne et dans des regroupements de plus de 15 personnes, pourtant interdits par le gouvernement, sont observés sur les lieux de jeu de hasard (Lonato) et dans l’affluence monstre devant les agences de transfert monétaire pour s’offrir les billets du fameux programme Novissi.

La plupart de ces êtres récalcitrants sont peut-être restés dans une conception empirique des choses : « Ça n’arrive qu’aux autres ». Or, et les médias locaux et les autorités ne cessent de sensibiliser sur les risques de contamination dans les foules. Dans les marchés, même si elles sont minoritaires, de bonnes dames, surtout celles qui vendent les produits de premières nécessités sans oublier certaines de leurs clientes, ne se protègent qu’à l’envie. Un comportement incivique qui nécessite des mesures coercitives du gouvernement pour contraindre tous à rentrer dans le rang. Car, au Bénin voisin, des amendes sont prévues pour ces citoyens qui ne respectent pas le port des masques. Une décision qui oblige la population à forcément porter les cache-nez pour leur propre protection sanitaire et celle des autres.

Au Maroc, le port du masque est obligatoire pour tout déplacement après que le gouvernement du royaume chérifien ait sécurisé une production locale des masques de protection. Il est donc clair que pour qu’un État s’en sorte de cette lutte contre le coronavirus, il faut que les gouvernants soient rigoureux dans le respect des mesures barrières par la population. Pour ce faire, les autorités togolaises doivent agir le plus vite possible en rendant obligatoire le port des masques pour tout déplacement des citoyens. Tout contrevenant doit subir la rigueur de la loi. C’est l’occasion d’inviter à nouveau les populations togolaises au respect des gestes barrières pour se protéger et protéger les autres afin d’éviter la propagation du virus. Togolais, fais ta part !

Xavier AGBE/ La Manchette

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 83 = 93