Togo : Diviser pour Mieux Régner

image_pdfimage_print


Depuis 50 ans, aiRPT mué en pUNIR pour mieux régner, s’est toujours prévalu plus grand et populaire parti au Togo, le parti le plus implanté sur l’ensemble du territoire « gnassional ». Mais le régime qui domine la vie politique, économique et financière, etc., bref qui a une mainmise sur tous les leviers du pouvoir depuis cinq décennies, est incapable de jouer franc jeu et battre à la régulière ses adversaires à travers des élections véritablement transparentes et démocratiques pour prouver aux yeux de tous qu’incontestablement, l’Etat-RPT/UNIR demeure et reste le plus grand creuset « gnassional » dans lequel se retrouve la grande majorité des Togolais.

Bien que l’Etat-UNIR monopolise les moyens publics dans les institutions arbitres du processus électoral, un parti fondé sur un jeu aux règles faites sur mesure : « pile, je gagne ; face, tu perds », on n’est toujours pas sûr de se tirer d’affaires. Alors on recourt à des artifices, des coups de force permanents, des manœuvres déloyales pour s’imposer aux Togolais.

En 2013, pour pouvoir remporter sans encombre les élections législatives, le régime avait planifié et exécuté, à la veille du scrutin, une sombre histoire d’incendie des marchés pour neutraliser les opposants les plus actifs. Aujourd’hui, c’est l’homme « Tikpique» qui est l’ennemi public n°1 du régime dont la tête est mise à prix. Jamais à court d’imagination, le plan aurait été de trouver un faux-nez islamiste pour ensuite l’accuser de vouloir penser avoir l’intention de commettre des attaques djihadistes à Lomé. Sauf que les couleuvres auront été trop grosses à avaler.

Le fils tente la méthode infaillible du père, « diviser pour mieux régner ». Il se rabat sur les opposants recto-verso, Don Gabriello, Gerry Taama et les « agbassivi » de Fo Gil en les débauchant pour lui servir de faire valoir pour la prochaine mascarade électorale. Objectif : écarter la Coalition des 14 partis de l’opposition. Espérons que « Faure-vi » réussira, avec le concours de ses nouveaux amis, à s’offrir une majorité monolithique au parlement.

Source : Liberté
 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*