Togo : emprisonné pour le vol d’un chargeur de téléphone portable, meurt au CHU Sylvanus Olympio

0
728

Le Togo continue d’exceller dans l’injustice et les victimes de cette injustice continuent de faire les frais, dans la désolation et l’impuissance totales des familles des prisonniers face au régime sanguinaire de la famille Gnassingbé qui embrigade tout un peuple depuis 50 ans.
 
chu_tokoin_sylvanus_olympio


On ne cessera jamais de parler des jugements tordus et aberrants rendus par les magistrats togolais à la solde du Prince Faure Gnassingbé, ni des conditions pénibles et dégradantes dans lesquelles les hors-la-loi sont gardés dans les maisons d’arrêt du Togo, particulièrement la prison civile de Lomé.
 
Témoignage d’un citoyen :
 
« Ce lundi un prisonnier a rendu l’âme au CHU SO, où nous étions avec un malade de la famille. Admis au « Cabanon » il y a quelques jours, l’homme en question, un agent de sécurité, a été transféré dans un état critique à la salle de réanimation médicale du CHU dimanche. Menotté contre son lit d’hôpital et bien gardé par les forces de l’ordre, le prisonnier ne cessait d’implorer ses ancêtres de le rappeler à eux pour avoir la paix.
 
Toute la matinée du lundi, il ne faisait que gémir en clamant haut et fort le traitement inhumain et dégradant qu’on lui infligeait. Il ne terminera pas la fin de la matinée de ce lundi de pâques.
 
Quelle est la cause de la détention de ce prisonnier?
 
Ce dernier travaillait chez une dame comme agent de sécurité et on lui reprocherait le vol d’un chargeur de téléphone portable. Selon les explications de la famille du défunt, lorsque la perte de l’objet a été constatée, l’agent de sécurité a avoué qu’il a pris le chargeur, et l’a même ramené. Selon sa patronne, c’est un chargeur qu’elle aurait acquis très cher en Europe et qu’en aucun cas, cet acte ne pourrait être sans punition même si le chargeur ne travaillait plus.
 
Et oui, le chargeur en question était gâté et c’est parce que l’agent faisait l’entretien qu’il l’a mis dehors. Voilà ce qui a amené notre agent de sécurité à la prison civile de Lomé, puis à la morgue, en passant par le CHU SO.
 
Il faut rappeler que dans cette même salle de réanimation et dans la nuit du dimanche au lundi de Pâques, 5 personnes ont rendu l’âme. La même nuit aux urgences, 7 personnes ont succombé, faute de conditions et moyens de travail acceptables.
 
A ce jour, le CHU SO ne dispose même pas d’une seule ambulance médicalisée digne de ce nom, moins encore d’un scanner. Aux dernières nouvelles, le scanner est tombé en panne depuis presque 6 mois et actuellement, ce sont les pièces de ce scanner qui servent de pièces détachées pour dépanner le scanner du CHU CAMPUS. Et dire que c’est le plus grand centre Hospitalier du Togo, le seul où il faut se référer quand c’est compliqué. L’absence des produits de premières nécessités, n’en parlons pas. »
 
Et dans tout ça, Faure Gnassingbé, dit qu’il fait de son nouveau quinquennat, un mandat social !
 
Vive le mandat social de Bébé GNASS.
 
source : FM Liberté
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

76 + = 82