Togo : Gilbert Bawara répond à Emmanuel Macron

image_pdfimage_print


Les propos tenus il y a 24 heures par le président français, Emmanuel Macron lors de sa dernière visite au Nigeria, n’ont pas laissé indifférent le gouvernement togolais. Pour le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé et son gouvernement également, le statu quo n’est pas possible au Togo.

« C’est la position constante du gouvernement togolais. Le gouvernement et sa majorité ne sont pas disposés à se mettre dans une logique de statu quo », a déclaré ce vendredi sur RFI, le point focal du gouvernement togolais, Gilbert Bawara.

Pour ce ministre, très proche du président Faure Gnassingbé, il y a des exigences qui sont incontournables. Il faut un esprit d’ouverture et de compromis mais en même l’engagement et la détermination à aller jusqu’au bout du processus en veillant à ce que les réformes politiques, notamment constitutionnelles soient opérées en vue de renforcer la démocratie et faire en sorte que les aspirations des Togolais soient garanties.

Autrement dit, pour le régime en place aussi, rien ne sera plus comme avant et les Togolais peuvent s’attendre à ce que la situation change positivement.

En tout cas, tous les regards sont désormais tournés vers la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) qui, lors de son prochain Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement le 31 juillet à Lomé, va faire des recommandations en vue de résoudre la crise politique qui secoue le Togo.

Le président français a fait savoir qu’il soutient totalement la solution portée par les Etats africains et l’Union africaine (UA) et le Nigeria aura un important rôle à jouer dans cette solution de crise.
 
Global actu
 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*