Accueil Rubriques+ CHRONIQUES Togo : Ils ont transformé Bɩtɩkpɩlɩwʋ, un autre lieu sacré de Kparatao,...

Togo : Ils ont transformé Bɩtɩkpɩlɩwʋ, un autre lieu sacré de Kparatao, en cimetière

- Advertisement -

Source : Z.T / FB


Bɩdɩkpɩlɩwʋ (Bétékpéléo) est un lac profond creusé dans le lit de la rivière Na, cet affluent du Mono qui arrose la région de Sokodé. C’est dans ce lac qu’on pouvait pécher des poissons, comme le silure, de 20 kg. C’est dans ce lac que dans les années 50, les Blancs de Sokodé, particulièrement le docteur Barreau, médecin-chef de l’hôpital de Sokodé, venaient pratiquer la pêche sous-marine engoncés dans leurs appareillages de plongée. C’est là que, élèves de l’école de Paratao des mêmes années 50, nous venions apprendre à nager et faire des plongeons aux cris de « nyan naa ma léé ? » ‘peux-tu me voir ?’. Pendant le mois de carême ces plongeons s’accompagnaient de gorgées d’eau furtives. C’est là que par moment les rois de Kparatao venaient faire des offrandes quand ils voulaient s’attirer les faveurs du dieu de la rivière. C’est donc un lac sacré.
Ce Bɩtɩkpɩlɩwʋ, les tueurs de Faure Gnasingbé en ont fait un cimetière lugubre. Lors du dernier programme de marche des 6, 7 et 9 juin 2018, un groupe de manifestants de l’Opposition préparait une caravane pour la marche à Lomé quand des corps habillés ont fait irruption sur lui. Dans leur fuite deux des manifestants furent rattrapés et chargés dans un cargo militaire. L’un des prisonniers a été retrouvé dans une structure sanitaire très mal en point. L’autre est porté disparu. Les camarades de lutte du disparu ont lancé un appel audio à l’appareil sécuritaire de l’Etat pour qu’il dise où se trouve leur camarade et, au cas où il serait mort, qu’il leur restitue le corps pour un enterrement digne.
L’appel est resté sans réponse. Puis brusquement le dimanche 10 juin, hier donc, le corps d’un homme sans vie avec un début de putréfaction est découvert dans Bɩtɩkpɩlɩwʋ, du côté où la rivière Na borde de plus près le village de Kparatao. Tout porte à croire qu’il s’agit de l’un des deux manifestants rattrapés par les militaires à Lomé.
Si c’est le cas, pourquoi porter le corps à proximité de Kparatao, à plus de 300 km de Lomé ? Pourquoi le déposer dans un le lit de la rivière ? Pourquoi dans le Lac sacré de Bɩtɩkpɩlɩwʋ ?
Zakari Tchagbalé
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

57 + = 60

LES + LUS

Présidentielles en 2020/ Togo-Guinée-Côte d’Ivoire : Trois pays à risques

photo@L'Alternative  La période 2020-2021 verra une concentration d’élections présidentielles en Afrique de l’Ouest. Une demi-douzaine de pays...

Education et œuvre sociale : Le Lycée d’Ahépé aura un centre d’écrit de Bac2, grâce au groupe Dunenyo

Kokou Didier Agbemadon Dès l’année prochaine, les futurs bacheliers d’Ahépé, une localité située à plus de 70...

Préparation à 2020; Pouvoir et opposition : état des lieux … . De pseudo prophéties sur l’alternance

Les soucis du commun des Togolais sont sans doute loin de ces considérations. Où trouver les moyens pour...

Police fiscale de lutte contre le financement du terrorisme La mise en place de l’arsenal de répression se poursuit

Le ministre de la Insécurité et la NonProtection civile le « général » Damehame Yark | Photo : DR

Convention d’investissement avec MM Mining : Fer, manganèse, bauxite, chromite, etc. concédés contre quel chemin de fer ?

De la gauche vers la droite Le ministre Adedze et les députés Aka Jacqueline et Kodjo Djissenou lors de la...