Togo: inculpation de deux opposants

abass_fabre_retour
 
Deux chefs de file de l’opposition ont été placés sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction mardi.
 
Le Président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Jean Pierre Fabre et Abasse Kaboua du Mouvement des Républicains Centristes (MRC), sont soupçonnés d’être impliqués dans l’affaire des incendies de Lomé et de Kara.
 
Les marchés de ces deux villes ont brûlé au début de cette année, à quelques jours d’intervalle.
Jean Pierre Fabre et Abasse Kaboua ont passé presque toute la journée dans les locaux de la gendarmerie.
Des militants étaient venus les soutenir.
Les gendarmes ont fait usage de gaz lacrymogènes pour les disperser.
L’un des avocats des deux leaders, Maître Dodji Apevon, présent devant la gendarmerie, a indiqué qu’il allait se battre pour prouver l’innocence de ses clients.
Aux environs de 21h, les deux opposants ont été autorisés à rentrer chez eux.
Auparavant, le juge d’instruction leur a rappelé qu’ils étaient soumis au secret de l’instruction et devaient ainsi renoncer à toute déclaration sur ce dossier.
C’est donc le premier vice président de l’ANC, Patrick Lawson, qui s’est exprimé.
« Ils essaient de décapiter l’opposition », a-t-il affirmé. Il en a appelé à la communauté internationale.
« Nous sommes des pacifiques, mais il ne faudrait que l’on laisse ceux qui ont des armes nous tuer tous. » a-t-il ajouté.
D’autres membres de l’opposition avaient déjà été interpelés sur ce dossier des incendies.
Jean Pierre Fabre et Abasse Kaboua ne peuvent plus quitter ni Lomé ni le pays.
source : BBC Afrique