Togo : La CENI décidée à défier la CEDEAO

0
276


MalgrĂ© les protestations de l’opposition, notamment de la Coalition des 14 partis, des organisations de la sociĂ©tĂ© civile et surtout l’existence de la feuille de route de la CEDEAO, la Commission Ă©lectorale nationale indĂ©pendante (CENI) continue de foncer tout droit dans le mur. L’organisation unilatĂ©rale des Ă©lections, avec une CENI partisane reste la logique dans laquelle s’inscrit le rĂ©gime en place.
Mardi, l’institution en charge de l’organisation et la supervision des élections a publié la liste des représentants des Commissions électorales libres indépendantes (CELI). « Le gouvernement togolais mettra tout en œuvre pour la tenue des législatives le 20 décembre prochain conformément aux recommandations de la CEDEAO », a indiqué Payadowa Boukpessi, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, lors d’une rencontre avec les membres de l’institution, quelques heures avant la publication de cette liste.
Sans nul doute, le régime est décidé à aller aux élections avec la CENI actuelle, nonobstant les recommandations de la CEDEAO qui demande une recomposition de l’institution en vue d’avoir un consensus autour du processus électoral.
A la Coalition des 14 partis de l’opposition, on pense que la « provocation » a assez duré. Les responsables de cette Coalition seront tout à l’heure devant la presse au siège de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) pour rendre publiques les démarches à suivre.
Il urge également que les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) réagissent vite pour arrêter ce que des observateurs appellent un « énième coup de force en préparation ».
I.K
 
icilome
 

Laisser un commentaire