Togo : La CENI travaille, la coalition gronde, Akufo-Addo et Condé annoncés

0
279


Après la nomination des membres des Commissions électorales locales indépendantes (CELI), Kodjona Kadanga et sa Commission électorale nationale indépendante (CENI) incomplète vont passer à la formation des membres des CELI à partir du 18 août prochain.
Au 13 août, date ultime qu’elle a fixée pour que les autres partis parlementaires envoient les noms de leurs représentants en son sein, la CENI reste toujours composer de 13 membres sur 17. Outre les 3 membres de la société civile et le représentant de l’administration publique, 5 partis politiques y sont présents. Il s’agit entre autres du parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR), de l’Union des forces de changement (UFC) de Gilchrist Olympio, de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS) d’Agbéyomé Kodjo et du Nouvel engagement togolais (NET) de Gerry Komandéga Taama.
Pour la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise, ce travail que l’institution organisatrice des élections au Togo place sous le coup des recommandations de sortie de crise faites au Togo par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), est une provocation. Elle anime une conférence de presse ce jeudi pour se prononcer officiellement.
Sauf erreur, Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l’opposition et Brigitte Adjamagbo Johnson, coordinatrice de ce regroupement de partis politiques et les autres responsables de la coalition vont annoncer des actions pour faire fléchir le gouvernement togolais et la CENI. Il y a quelques jours, la coordinatrice de la coalition des 14 n’a pas caché l’intention du regroupement d’organiser de manifestations pacifiques massives pour se faire entendre.
Dans la foulée, on apprend que les présidents ghanéen, Nana Akufo-Addo et guinéen, Alpha Condé, facilitateurs de la crise politique togolaise feront encore le déplacement de Lomé dans la semaine du 27 août prochain.
Les deux (2) présidents-facilitateurs pourront-ils faire freiner la CENI ? Cette institution sera-t-elle recomposée paritairement comme le souhaite la coalition des 14 ?
 
Global actu
 

Laisser un commentaire